logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/12/2014

Gibraltar

amarocimmigration-zodiac - Copie.jpg

« Tanger , séparée de l'Europe par les 15 kilomètres du détroit de Gibraltar, la ville est de longue date une terre de transit pour les migrants venus d'Afrique subsaharienne en quête de "l'eldorado" européen. En tant que marocain et africain, j’admire Sulaiman, ce jeune sénégalais pour son audace .Lui qui cherche à réaliser son rêve, dans les conditions que tout le monde connait. Je vis tout près de Tanger. Je comprends ces jeunes avec lesquels j’ai tissé des liens d’amitié. Ils ont l’âge de mon fils et ils sont déterminés à aller là où leur destin va les emporter. Oui, j’admire Sulaiman, pour c’est qu’il est et ce qu’il saura .Lui qui est venu du sud au nord à pieds nus. Celui qui a vécu dans le désert , sait pouquoi leur histoire tient à mon cœur..... »
[ Mohamed El Jerroudi]

01/12/2014

Fermer les yeux, me reposer .

10390956_10202869895803146_8136407606534223882_n.jpg

« Je sais que je vis dans une époque pleine de paradoxes, où le ridicule côtoie le sérieux .je sais aussi qu’il y aura toujours des lâches des courageux et ceux qui passent inaperçus .Quelque soit cette époque je la vivrais avec toutes ses joies et ses malheurs .Je serais frustré de ne pas la vivre telle qu’elle est.Je veux la boire comme on boit un verre –d’eau de vie- plein, jamais à moitie. Etancher ma soiffe . . Une fois le verre vidé , je le poserai sur ma table de chevet, tout doucement sans le casser.. Essayer de dormir un peu .Fermer les yeux, me reposer ....»
[ Mohamed El Jerroudi]

06/11/2014

Ma mère la plus belle

 

f6a03695760f7f8613b884299a4b0d73.jpg

Ma mère
Etait très belle
Elle portait toujours
Ses quatre bracelets dorés
Deux à la main avec du henné
Les deux autres aux pieds qui faisaient un doux bruit
Celui des vagues de la méditerranée
Elle chantait comme un ruisseau sous un figuier
C’est pour cette raison que mon père
L’a épousée
L’a tant aimée
Je n’ai pas assisté à leur mariage
J'étais pas encore né


[ Mohamed El Jerroudi]

27/07/2014

La méditerranée

méditerranée, bruit, vagues

J’aime le bruit des vagues
Elles me montrent où la mer s'arrête
J’aime le murmure des vagues
Même quand elles sont paroles silencieuses
Qui ne veulent rien dire

Je suis né

Au bord de la méditerranée
Chez nous tout le monde

Est né au bord de la mer

J’ai bu les larmes chaudes salées des miens

Ceux

Qui sont partis
J’ai lu leur histoire

Et leurs rêves voyageaient

Au-delà derrière les horizons

[ Mohamed El Jerroudi]

24/05/2014

Voyageur

10320364_571484479634075_7322588488814399163_n.jpg

21/05/2014

Corps en poussière

10382980_571384549644068_8782310924364416474_n.jpg

07/01/2014

Les yeux des autres

yeux ,poésie,religion


« La poésie de Mohamed El jerroudi se traduit dans les métaphores de sa pensée et de son écriture. S’il veut quitter le monde de ses semblables, sans toutefois l’oublier ou le renier, c’est pour mieux répondre à sa quête intérieure. Spiritualité plus que religion, profonde croyance en l’humanité tellement bafouée. Car El Jerroudi est habité d’une révolte permanente contre toutes les exactions des puissants de ce monde, contre le sang coulant en vain pour des causes perdues d’avance. Car d’un mot, dit-il, je fais de ma vie un homme qui marche. »

 Jean Botquin

Ps: recueil à la FNAC

15:02 Publié dans Poésie/art | Tags : yeux, religion, poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

31/12/2013

L’hypocrisie du nouvel an

Bonne, année


« Chaque fin d’année et le début de l’autre année, les gens partout dans le monde sont heureux ou font semblant de l’être. Is font la fête et dépensent beaucoup. Et que font-ils pendant les jours de l’année ? Rien ! Voilà, moi, j’ai une pensée aux malheureux qui souffrent tous les jours de l’année . J'ai honte de dire bonne année comme un perroquet Je crois que le compte est bon ! »
[ Mohamed El Jerroudi

14:17 Publié dans Poésie/art | Tags : bonne, année | Lien permanent | Commentaires (1)

27/12/2013

Demain, il fera beau


 

demain , vagues , beau , vivre


« J’adore vivre ici .Quand je vois ces vagues qui sont d’une grandeur éblouissante. Et que chacune d’elles porte toute une histoire. Ces vagues, je connais leurs noms par cœur Je sais aussi qu’une année va me quitter et qu’une autre va bientôt arrivez. Comme ces vagues . Enfin, bonne fin d’année à toutes à tous et à la prochaine j’espère !J'adore vivre ici et pas ailleurs.Demain, il fera beau. »

[ Mohamed El Jerroudi]

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique