logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/10/2006

Dernier sourire

J'attends
depuis l'aube des temps
le retour de mon père

Il m'a appris
comment
m'enivrer de l'odeur
de ma terre natale

Ses chansons se balançaient
au grès du tonnerre

Avant son départ
il m'a offert
le reflet de son visage

pour ne pas perdre
le repère

de mes ancêtres.


© Mohamed El jerroudi

Hommage à mon père: (Photo prise ,2h avant sa mort).C'était un lundi , 03 Septembre 2006, à 22h07.

15/10/2006

Francophonie?

"La librté des hommes
se mesure à la liberté des mots ."


Mohamed El jerroudi

"

medium_animo25.2.gif
"La francophonie ne veut pas d'un monde uniforme,
mais d'un monde solidaire, riche de ses differences.
Pour favoriser un dialogue entre les cultures, nous devons garantir l'existence de toutes les cultures et leur permettre de continuer à vivre, à créer et à innover "
Abdou Diouf


VOIR ( Lien permanent )

14/10/2006

Les pas du temps

J'ai laissé une plaie
grande-ouverte
derrière mon coeur

Je suis parti chercher
quelque part
dans l'immensité de l'univers

Une lumière
qui ne fait pas de différence
entre le désordre des distances

Une lumière abrégeant
les pas du temps
en un seul mot

Alors je tends l'oreille
pour écouter
la solitiude
qui habite ce monde

en perte de vitesse.



©Mohamed El jerroudi

"L'étude du beau est un duel,où l'artiste crit de frayeur, avant d'être vaincu." ( Charles Beaudelaire )

13/10/2006

Les raisins du silence

Je ne suis pas muet
pour que l'on prenne
la parole à ma place

Mon cri
est assez fort
pour déchirer
le ventre du silence

Je partirai très loin
Je laisserai derrière moi

un nom

Qui fond dans la bouche
comme une grappe de raisin

J'irai de l'avant
et renaîtrai à l'ombre

d'un rêve éternel.

© Mohamed El jerroudi

"J'ai pétri de la boue, et j'en ai fait de l'or" (Charles Beaudelaire)

12/10/2006

Les insomniaques

Voyageur qui n'existe
Qu'à travers les paroles
des autres

Comment faire le deuil
de ces ville blanches
qui disparaissent
avant la tombée de la nuit

Au moment
où les les insomniaques
se préparent à feuilleter
leur mémoire.



©Mohamed El jerroudi

10/10/2006

La balance du destin

Quoi qu'en pense
de mes délires
Je refuse que ma vie
soit échangée
contre les aiguilles
d'une montre

La balance du destin
ne va pas par quatre chemins
Les égarés ont tort
de pleurer leur sort

C'est du détroit de Gibraltar
jusqu'aux limites du Bosphore
que la Méditerranée m'a appris
la modestie des grands

voyageurs.




© Mohamed El jerroudi

"La vie est un hôpital,où les malades sont obsédés par le désir de changer de lit."
(Charles Beaudelaire)

09/10/2006

Le passé immobile

Ce matin,...

comme je suis pressé
j'abandennerai
les semelles
de mes chaussures
sur un quai
de peur de rater
le dernier bateau
en partance vers
des lieux sans rivages

Là où des montagnes
d'amour m'attendent...

Une fois au large,...
j'agiterai mon passé
comme une écharpe
que je balancerai
par dessus bord...!

Et je me tiendrai
immobile devant un nuage

tout nu...!



© Mohamed El jerroudi

07/10/2006

La sueur du temps

Quand la mémoire
se déshabille
pour montrer du doigt
les lieux
où l'eau et le feu
se rencontrent

Le pain répand
son parfum
et raconte
la sueur du temps

Sueur blanche
comme le lait
Qui ne saurait
se transformer
en un caillot

de haine...!

Sueur noire
comme le musc
qui ne saurait
se transformer
en un jardin

de ténèbres...!



© Mohamed El jerroudi

06/10/2006

Ce pays qui est le mien

Quelque soit
la couleur de ma peau
J'appartiens à un pays
qui est le mien
qui surpasse l'infini
où les Océans se prosternent
devant la lumière divine
face au coucher du soleil

Ma parole nue n'a que faire
d'un chemin à sens unique
Elle se souvient bien de l'exode

Alle fera le tour de la terre
pour me rapporter un baiser chaud
de chaque CONTINENT...!




© Mohamed El jerroud

05/10/2006

Les murs des temps futurs

Villes éphémères
comment faire
pour énumérer les passagers
qui vous ont traversées

Ma terre natale
m'a été confisquée
à l'insu
du ventre maternel

Tout a été écrit
avant ma naissance
Je suivrai ma voix
là où il lui semblerait
s'éteindre

S'il m'a été donné
de franchir
les murs du futur
je forcerai mes jours
à prendre d'autres
chemins.



© Mohamed El jerroudi

04/10/2006

Je n'ai pas oublié

C'est parceque
je n'ai pas oublié
l'existence des autres

que le sang
de ma porpre chair
demande
à ce que ma parole
me soit rendue

Aurais-je besoin
de rappeler
que le soleil brille
pour tout le monde....?

Celui qui est né
au sommet
d'une montagne
a son coeur gravé
sur chaque pierre

Qoi qu'il en soit
son coeur n'a pas abandonné
son premier soupir
sur les vagues
de l'oubli.



© Mohamed El jerroudi

02/10/2006

Comprendre

Je garderai ma parole
enracinée dans ma gorge
Toi seul parleras

Et du fond de ma gorge
jaillira un silence
que le temps compredra.


© Mohamed El jerroudi

Après avoir posté ce texte, une envie m'est venue de jeter mon pc par la fenêtre.
J'ai hésité...de peur qu'il ne tombe sur la tête d'un voisin.
Alors j'ai décidé le remplacer par un autre pc tout neuf ...dernière génération.
Je suis revenu sur ma décision pour éviter un conflit de générations chez moi...
Avec tous ces conflits sur la terre, à quoi bon ajouter un autre conflit.
Je ne suis pas fait pour les conflits....!

01/10/2006

Indigènes

Voisins
de l'ombre
et la lumière
chantez-moi
votre sueur
pour que tous
les mensonges
s'inclinent
à vos pieds

Chantez-moi
le sens de la vie

Chantez-moi
le sens de la mort

Je suis assis
juste à côté
de vos tombes

Je vous
écoute.



©Mohamed El jerroudi

30/09/2006

Visage

A qui
appartient
ce visage
cendré
écorché

Enterré
vivant
de l'autre
côté

du miroire

Ses cris
se heurtent
à des portes
et fenêtres

CLOSES...

comme
des bouches
cousues

Ce visage

oui...!

Ce visage
serait-il

le mien...?


© Mohamed El jerroudi

28/09/2006

L'aigle impériale

Au lion

rugissant

dans sa cage


je prefère

être


L'AIGLE

impériale

qui plane

sur les vallées


en


toute


Liberté.


© Mohamed El jerroudi

26/09/2006

Le serment du sel

J'amais je n'ai trahi
le serment du sel
ou ignoré
les profondeurs du coeur
ni les liaisons intérieures

Le sel...?
Je sais reconnaitre en lui
sa juste valeur

J'amais je n'ai tendu
ma main vide
avant de l'exposer
à la chaleur de mes lèvres

Le baiser que je partage
dans les moments absurdes
désarme
les monstres de la peur

Ma parole infallible
ne saurait troquer
une pincée de sel
contre le toit du ciel.



© Mohamed el jerroudi

25/09/2006

Fleuve de miel

De la bouche
de mes ancêtres
le blé
n'a jamais manqué
de parole à sa terre
Le pollein
n'a jamis déserté
les pétales de sa rose
L'olivier
n'a jamais oublié
l'ombre de son ombre

C'était à l'aube
des temps révulus
des temps futurs
Quand j'étais
une goutte transparante
dans le ventre de ma mère

La sueur des fronts
coulait dans la mémoire
comme un fleuve de miel.



© Mohamed El jerroudi

24/09/2006

Voix intérieure

Restituer chaque page
au livre écrit
dans toutes les langues
de la terre
Lui
seul chemin de l'errance
remontant le temps
jusqu'au premier mot
prononcé par la vie
Témoin du geste qui a semé
la graine de la voix intérieure

Voix murmurant son refrain
au souffle des grands mythes
la sagesse du silence érernel

Voix qui traverse l'âme
comme un frisson d'une prière
et interroge les hommes
du fond de leur mémoire

Hommes des contrées lointaines
Avez-vous vaincu la peur ?
Avez-vous lu la couleur
de votre peau ?

Avant de traverser les frontières
ouvrez bien vos yeux !

Car il y a derrière chacun
de vos pas

l'ombre

d'un corps


en poussière.




© Mohamed El jerroudi

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique