logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/11/2010

Tahar Ben Jelloun

Tahar Ben Jelloun.jpg

 

Badr cherche dans ces carnets. Sur une page, il trouve le nom de Tahar Ben Jelloune connu dans le monde entier .Lui qui  a eu l’occasion de le croiser à de nombreuses fois  au salon du livre à Tanger .Badr amoureux de cet immense auteur, a décidé de lui consacrer un article qu’il  a manqué de publier sur un journal marocain.  Il décide alors de lire ce qu’il a écrit sur cet auteur dont il a lu tous les romans et ses recueils de poésie.

Tahar Ben Jelloun, voit  Tanger  se dérouler devant lui. Il  ressent  beaucoup d’émotions à travers un suspense où chaque ruelle  réserve une surprise. Il imagine bien les personnages. Il s’y est  fort attaché. Il a de la compassion pour les clandestins .Il est  révolté  par l’injustice  qu’on leur inflige. Des emprisonnements arbitraires. , Apres, en s’en débarrasse à la frontière algérienne  La vie de ces africains  venus  de loin, est très bien racontée dans sa vie quotidienne de Tanger.

L’écriture pour lui, relève d’une démarche intérieure qui appelle  toujours la facilité des échanges. Sur l’estrade des confidences, l’auteur se trouve souvent seul face à son public. Parce que l’évidence est là: si l’auteur apprivoise les mots au point de les coucher au fil des pages ; il n’en est pas toujours de même quand les mots se confrontent au public. Une autre sensibilité peut alors parfois intervenir.
Il navigue et nous invite à naviguer aux côtés de son monde, sur le courant des phrases. Il est de la tradition de l’écrit, mais de celle de l’oral aussi. Avec douceur, humour, intelligence, il brosse le portrait des gens. Le  narrateur qu’il est, .Thar Ben Jelloun  construit des ponts entre l’un et l’autre. Il installe l’histoire sur les parois de toutes les curiosités. Sans brusquer ni ménager. Il bouscule les réticences, les réserves, la pudeur. Il gagne la confiance. Il investit les rives de l’imaginaire, et guide le public dans les méandres de la création, dans les recoins de l’œuvre. Il invite  son lecteur  à l’accompagner, dans ses  voyages,

Réécrire  l’histoire  de Tanger issue d’une  poésie vocale : le pari est de taille. Et Tahar  le relève avec brio. En montrant comment l’évolution des pratiques vocales est indissociable des changements sociaux, politiques, économiques et identitaires de leur lieu d’émergence. Dont  il retrace  les grandes lignes.et décrit avec une poésie profonde  les parfums et  les saveurs de son pays. Lui qui aime répéter souvent que le français est « Sa langue d écriture », Badr pense que Tahar Ben Jelloun,  a bien sûr  raison.de le dire.

 

© Mohamed El jerroudi

 

 

 

Commentaires

J’aime l’idée du lecteur amoureux d’un auteur.
Etant par nature assez réfractaire à tout ce qui se référence comme célébrité, j’ai un peu hésité à lire Mr Ben Jelloun, très connu, apprécié et diffusé en France et je ne l’aurais sans doute pas fait si tu n’en avais parlé.

Il y a quelque temps donc, j’ai choisi de lire « Jour de silence à Tanger » avec pour motivation de m’instruire de ce que tu apprécies.

Grand bien m’en a pris car c’est un voyage que j’ai fait comme probablement on a peu coutume de faire, proche d’un être à s’en pénétrer tout le cœur et, si je n’ai pas lu à nouveau autre chose de cet auteur, c’est uniquement par fidélité à ce premier « silence ».

A lire cette note de toi, il me vient l’envie de revoir mes notions de fidélité et d’aller à nouveau me laisser prendre à ces mystères de l’âme humaine érodée par d’autres cieux et pourtant tellement pareille.

Merci à toi Mohamed. Monique

Écrit par : monique | 24/11/2010

Chère Monique.
Tout le monde ce fait la même idée que toi sur cet auteur..
Je dirais même que la plus us part des intellectuels au Maroc le considèrent comme un auteur « vendu » à la solde de je ne sais qui .Arrogant disent ils de lui souvent.
Je peux penser comme eux .Mais comme refuse les idées reçue sur toutes personnes , je me suis mis à le lire depuis ses débuts .(il a enseigné dans le même lycée où j’ai commencé mon métier de prof) Depuis il a eu une ascension …le lire et oublier ce qu’on dit de lui ,c’est que je fait .Et c’est pareil pour tous les autres auteurs .. !

Mes amitiés .Mohamed

Écrit par : Mohamed | 25/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique