logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/05/2010

Les temps révolus.

acrilico-+-lienzo-73x60_a.jpg
Toile©MONIA TUISS
J'attends
depuis l'aube des temps
le retour de mon père

Il m'a appris
comment
m'enivrer de l'odeur
de ma terre natale

Ses chansons se balançaient
au grès du tonnerre

Avant son départ
il m'a offert
le reflet de son visage

pour ne pas perdre
le repère

de mes ancêtres.

De la bouche de mes ancêtres
le blé n'a jamais manqué
de parole à sa terre

Le pollen n'a jamais déserté
les pétales de sa rose
L'olivier n'a jamais oublié
l'ombre de son ombre

C'était à l'aube des temps révolus
C'était à l'aube des temps futurs
Quand j'étais une goutte transparente
dans le ventre de ma mère

La sueur des fronts
coulait dans la mémoire
comme un fleuve de miel


©Mohamed El jerroudi

Commentaires

très bel hommage au père Mohamed.."C'était à l'aube des temps futurs
Quand j'étais une goutte transparente
dans le ventre de ma mère" J'ADORE....cette phrase..
C'est vrai que l'on oublie parfois l'importance de nos parents dans notre devenir... Quand leur présence est bénéfique c'est vraiment un bon départ dans la vie, mais le contraire c'est la même chose aussi malheureusement...

Merci pour ce magnifique poême que j'aime et qui me touche dans l'amour et la douceur qui "coule dans ma mémoire comme un fleuve de miel"...
Anne

Écrit par : Anne Volpe | 04/07/2009

Bravo Ami Poète,
Pour la magie perlée de tes mots ...
Pour le ton évocateur des couleurs insufflées par ta main ...

Écrit par : Frantz CIALEC | 04/07/2009

Bonjour Mohamed c'est avec grand plaisir que je retrouve toi le poète qui me fait rêver le temps d'un passage sur ton blog , très touchant j' aime beaucoup ce fleuve de miel (doux et sucré). Merci je reviendrai poète. Bon samedi.
Amitiés.

Écrit par : Sylvie | 04/07/2009

"Il m'a offert le reflet de son visage", ça, c'est magnifique. Reflet des roseaux à la surface de l’étang, reflet d'un visage, reflet frissonnant, reflet changeant, reflet qui se mêle au vent, reflet qui parle au soleil,
à la surface de la vie... Les temps révolus se mêlent aux temps futurs, passation et transmission... Ce texte est très sensible et poétique, il nous emmène dans ce que nous sommes... Merci, vraiment.

Écrit par : Véronique Sauger | 04/07/2009

Se souvenir d'où l'on vient pour savoir où l'on va...
Ce poème me touche énormément... Sa beauté réside dans sa simplicité qui rappelle l'état originelle de votre terre natale... Et l'on se prend nous aussi à attendre en votre compagnie le retour de votre père...
Merci pour ces émotions brutes...

Écrit par : Joëlle Rouchet | 06/07/2009

bravo et merci pour mon pere et mes ancetres juifs

Écrit par : Chekroun Ludovic | 06/07/2009

C'est un hymne superbe au père et aux ancêtres et à la terre natale. Quelle magnificence dans les images!...C'est empli d'une grâce poétique et lumineuse.

Merci,Mohamed.

Écrit par : Bernadette Jado | 06/07/2009

Devant un vrai poète, je m'incline toujours

Écrit par : Robert Paul | 07/07/2009

A l'est d'éden je le retrouverais moi aussi...Beaucoup de mes pensées vont vers lui...Merci Mohamed!

Comme très souvent énormément d'émotions en te lisant...

Écrit par : Nathalie Ouin | 07/07/2009

Des mots magnifiques pour évoquer la mémoire d'un père, l'attachement à la terre d'où l'on vient et qui remettent sur le chemin où l'on va...

Écrit par : Fanie Vincent | 07/07/2009

Précis et concis hommage au pere et aux ancetres...mais d'une grande efficacité lyrique...les origines desquelles nous sommes et ce que nous serons...bravo Sidi Mohammed

Écrit par : Rachid Daouni | 07/07/2009

Bonsoir, j ai voulu d abord vous connaître parceque nous avons déjà de nombreux amis communs Merci de votre amitié et d'être un poête si tallentueux A bientôt


Hélène

Écrit par : Hélène Michaud | 07/07/2009

Flap ... l'oiseau se pose

Peu souvent il est vrai mais là ... c'est un régal !

Le tableau et vos précieux mots, un enchantement.

Merci

busardement

Écrit par : busard | 08/07/2009

ce texte fait corps avec le tableau.tu évoques le passé avec une nostalgié énivrante.
Cete réminiscence te plonge dans un hier révolu mais plein d'enseignements.

je suis énivré par ce poème qui recèle mille et un sens .Je le lis ,je le relis ne serait-ce que pour découvrir ce qui semble être en filigrane.Je suis un fan de vos poèmes.lesquels ont partie liée avec vos tableaux.Vos fresques me prennnet souvent au dépourvu .Votre modestie aussi.

Écrit par : Moulayelhassan Abbi | 08/07/2009

Salam malekum,
Je voudrais vous saluer et vous féliciter pour vos beaux poèmes, après avoir découvert votre site grâce au Busard.
Bien amicalement.

Écrit par : Dông Phong | 08/07/2009

Très beau poème, qui me fait penser à la poésie de Tahar Ben Jelloun !..

Je vous salue poète!..

Écrit par : Danielle d'Auteuil | 09/07/2009

Bravo, si Mohamed, c'est beau, c'est fluide...
J'aime bien cet appel irr...ésistible de la terre natale...
Le père comme re-père...
Et ce champ lexical
del'eau : "m'enivrer", "tonnerre", "goutte", "sueur", "fleuve", cette matière mouvante et émouvante; signe de vie et de continuité : "père", "terre natale", "ancêtres", "blé", " pollen", "olivier", "ventre"...
Un poème complet qui chante la Vie et la Terre et qui regroupe les éléments (eau...), l'espace (la terre (natale)) et les acteurs nécessaires (le poète et ses ancêtres)...

Écrit par : Faycel Bchir | 10/07/2009

sublime ! Merci

je suis revenue sur ces lignes dont les mots me pénétrent
j´ai regardé la main qui écrivait, l´âme qui ressentait, j´ai entendu le vent balayer la poussière...

Merci MOhamed

Écrit par : Claire de Lune | 10/07/2009

Encore et toujours des vers qui nous embarquent de leurs mots si forts dans un monde que le poète évoque avec tant d'admiration envers ceux qui ont créé son existence, de respect pour la lignée et l'histoire des ancêtres dont on ne coupera jamais le fil, de nostalgie envers cette époque lointaine et révolue de temps anciens aux valeurs oubliées que l'on aimerait garder à l'intérieur de soi avec toujours autant de ferveur et les emporter vers demain avec la même insouciance, celle des jours qui signaient les petits bonheurs d'une vie dont on aimerait se souvenir pour toujours, se remémorant les senteurs d'antan et les bribes d'histoires qui languissent dans nos mémoires...
un poème d'où émane la magnificence des mots d'amour que l'on sème autrement, merveilleusement, comme une trace infiniment précieuse avant que la mémoire ne faiblisse même si le cœur bat toujours avec autant d‘intensité et que le verbe murmure en un souffle éternel...

Écrit par : Ariane Wolteche Daumen | 10/07/2009

Un visage comme repère...des paroles comme références à une appartenance loyale et généreuse!

Écrit par : Hedia Sedairia | 10/07/2009

Merci l'ami, pour ta sensibilité,ta fragilité je dirais même....je pense à mon père en te lisant et j'ai le coeur qui se serre,contente de te lire de nouveau, chapeau bas!

Écrit par : Asmaa Seba Photographe | 10/07/2009

Superbe illustration!
Le chaud et le froid,
l'attente et l'espoir.

LE TEXTE EST TRES BEAU!...

"Avant son départ
il m'a offert
le reflet de son visage

pour ne pas perdre
le repère

de mes ancêtres".

J'aime, merci Mohamed,

Anne-Marie

Écrit par : Anne-marie Derése | 10/07/2009

Bonjour, Mohamed.

Le commentaire que je t'adressais après avoir entendu le si bon texte que tu lis sur cette vidéo, est la constatation du scintillement sincère et profond qui s'en dégage.
Un émouvant poème, généralement, se suffit à lui-même. Le fait de le dire avec talent le sublime. Tu réussis parfaitement cette double prouesse, et c'est avec un certain recueillement que l'on écoute la gravité de tes mots prononcés avec justesse.
Je crois sincèrement que c'est en ces indéniables talents que résident le secret de la paix, de la sérénité, et de la fraternité.
Si seulement l'humanité toute entière savait écouter les poëtes...

Bien amicalement à toi, Mohamed.

Écrit par : Serge Dechamps | 10/07/2009

Merci de votre amitié et merci encore plus aprés avoi lu votre poëme
Ces vrais que les temps sont révolus. Mes félicitations pour ce texte dans la traditions des anciens poêtes arabes.....
Heureux d'avoir lu ce poëme.

JD-LE TRIANGLE DE LA LIBERTE

http://lanouvelleatlantide.blog4ever.com

Écrit par : Jean Denis Raingeard Delabletiere | 11/07/2009

Tes mots sont l'effluve, le souffle, continue à nous émerveiller, toujours!

J'ai toujours aimé les mots qui viennent et se précipitent du coeur et de l'âme comme l'eau qui vient effleurer la terre aride, desséchée... Merci grand frère !

Main sur le coeur

Écrit par : Mohammed El Qoch | 11/07/2009

quelles belles paroles, me touchent au fond du coeur je les dédie à ma fille si tu le permets...

Écrit par : Chan des Campagne | 11/07/2009

Touchant et émouvant à la fois...j'adore ta poésie Mohamed..merci pour ce superbe partage...au plaisir de te lire.

Écrit par : Kenza Elidrissi | 12/07/2009

Hommage a un pere et ses ancetres m'a touchée tellement! Plein de sensibilité et en meme temps que la réalité de notre evolution...J'aime ce poeme ...Merci pour le partage.

Ton amie Canane
(Istanbul, Turkey)

Écrit par : Canan Dinçer | 12/07/2009

Oui, mais j'espère que tu as tes mails quand même. A propos de "Mots simples"... voici :
Je relis encore aujourd'hui... et je suis bouleversée, cet éphémère qui nous définit et que tu décris si sensiblement résonne avec... mes pensées... Des mots simples, oui, mais... Dis-moi, comment tu apprends, à aimer, à tendre ton visage dans la poussière, et la douceur, les lèvres tendres comme la couleur du pain, comment tu te déshabilles devant la mort, comment tu ramasses ta solitude et te loges hors du temps... Avec ton écriture me diras-tu, oui, mais... Tes mots me font pleurer, ce sont des larmes mitigées, entre désespoir et espérance... Ces moments de fatigue extrême (les miens ce jour) rendent plus sensible encore la grandeur de tes mots, de ta pensée. De cela je te remercie, mais je trouve ce dernier mot inapproprié...
Mes Pensées pour toi, cher Mohamed.

Écrit par : Véronique Sauger | 14/07/2009

C'est très doux comme poème, c'est rare quand vous écrivez de cette manière mais j'aime bien ...

Myriam.

Écrit par : Myriam Ikram | 16/07/2009

après avoir voir vu votre blog ,vos photos,...j'ai constaté que vs faites partie de la fortune culturelle,et puis j'ai le grand plaisir d'etre parmi vos amis. merci bien

peut-etre vs serez absent corporellement,mais vs restez tjrs avec ns avec votre esprit.portez-vs bien.

Écrit par : Elhassan Ali | 16/07/2009

Nos pas dans ceux de nos pères
des traces dans le sable du temps
que les tempètes effaceront au désert
témoignages de longues chaines
caravanes.....humaines..........!.
amitiès

Écrit par : ventdamont | 18/07/2009

Bel hommage à cette terre qui nous a vu naître et à tous ceux qui nous ont appris à l'aimer !

Écrit par : Rachid Hicham | 18/07/2009

Comme les fruits qui mettent plusieurs saisons à murir, et même passent des hivers à trembler d'espérance, comme l'agave qui met des années avant de nous offrir sa fleur unique pour s'épandre dans le ciel et rejoindre ses ancêtres, tu ne mourras jamais, Mohamed, ta poésie, pleine de sève, coule dans l'univers, et se nourrit aux sources même de l'amour invisible, aux latences profondes des racines immortelles...

Écrit par : Jean Botquin | 21/07/2009

Ton blog est superbe, tous tes textes sont magnifiques et si réels et profonds, humains, touchants.
j'adore te lire et j'y reviendrai bien d'autres fois. Merci pour tant d'émotions!

Abientot!

PASCALINE

Écrit par : ARNAL Pascaline | 23/07/2009

Bonjour,

Je viens de découvrir votre blog avec grand plaisir, votre authenticité est un véritable bol d'air frais en ces temps nombrilistes et superficiels...
J'ai moi-même crée un blog tout récemment, qui regroupe l'ensemble de mes créations personnelles (nouvelles, exercices de style, poèmes, etc...) et que je serais ravie de vous présenter. Aussi, si vous êtes d'accord, peut-être pourrions-nous procéder à un échange de liens? Voici le lien de mon blog: http://chronocity.hostzi.com/wordpress/
Si vous y allez, vous verrez qu'il traite également de sujets d'actualité que les médias ont tendance à occulter tels que les sociétés secrètes, mais aussi de cinéma, littérature...
Voilà, en espérant obtenir une réponse favorable de votre part, je vous souhaite une excellente continuation!

Écrit par : Emmanuelle | 12/08/2009

Merci Mohamed pour ce morceau de poésie et de nostalgie dans un monde où les racines et la famille sont souvent les grands oubliés !!

Écrit par : Cedric Thenot | 20/08/2009

Retour aux sources, nostalgie de valeurs souvent galvaudées aujourd'hui, douce sensibilité...J'aime le tableau en illustration merci Mohamed de m'avoir convié à cette découverte

Écrit par : Philippe Lemoine | 20/08/2009

Je suis toujours pleine d'admiration devant la personne qui écrit si bien. On dirait que les mots viennent tout seul et la profondeur, la peinture, les sentiments. Il est magnifique votre poème. Un bel hommage rendu aux parents.
Bien amicalement
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 29/10/2009

Votre poême est merveilleux, mais vous vous faites attendre beaucoup entre les uns et les autres, je vous ai cherche pendant logtemps, pour pouvoir jouir de vos paroles si belles.
Amitiés MARU

Écrit par : mbouillon | 30/10/2009

effluves de la terre natale
et nourricière
reflets du visage patriarcal
du pére ,et le ventre de la mère
ton texte est très beau
tout comme le dessin -photo !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 05/11/2009

ne jamais oublier ne jamais perdre ses racines du corps et de l'esprit des mots qui sonne dans notre tête jusqu'au fond de notre âme dans la lumière qui éclaircie notre chemin de vie !!! je t'invite à venir sur mon blog tu y verra des photos de l'invisible que Dieu m'a offert !! je me pose humblement et remercie le ciel de ce cadeau pour avancer vers mon chemin lumière et garder tous les espoirs de la vie !!!! je viens te faire partager cet amour universel !!!! j'attends ton ressenti !!!amitiés que Dieu te garde phil

Écrit par : le baladin | 13/11/2009

Joli texte, je ne sais pas pourquoi, mais dés les premières lignes j'ai pensé à mon grand-père. A priori, pourtant, il n'y a point de similitude, si ce n'est peut-être la disparition d'un être essentiel...

Écrit par : Marielle | 09/12/2009

Je suis très touchée de découvrir votre blog et plus encore votre poésie...

Écrit par : helenablue | 09/12/2009

je reviens relire ton texte à travers tes mots avec toujours une grande émotion !!!!! je repense encore à mon père qui m'a laissé pour tout bagage sa guitare et ses écrits le plus important le pronfond de son âme et près de mon coeur son amour reste présent !!! que Dieu te garde merci de tes mots qui relate mes souvenirs !!!!amitiés phil

Écrit par : le baladin | 15/12/2009

magnifique poème !
ayons toujours dans nos coeurs l'amour de qui nous a donné la vie, la terre qui nous a nourrit !

amicalement

béatrice

Écrit par : beatrice | 22/12/2009

je reviens pour te souhaiter de très belles fêtes de fin d'année !!! que Dieu te garde dans la sérénité et l'amour !!!! amitiés phil

Écrit par : le baladin | 30/12/2009

Je suis arrivée comme ça par hasard sur ta poesie étant abonnée au groupe google poésie, j'aime beaucoup, moi qui n'écris plus depuis un moment tu me donnes l'envie d'écrire, ta poésie est fraîche et agréable c'est un moment de serenité et de retour aux sources.

Mon Blog
http://horizonlointain1959.spaces.live.com/

Ma Poésie
http://forum.aceboard.net/8798-1614-0-Christ-Omega.htm

Mes dessins
http://christinelisse.artdudessin.com/

Écrit par : Christine Lisse | 31/12/2009

Les temps révolus ne meurent jamais dans la mémoire des poètes... Ravi de découvrir ton blog, certes un peu tard mais on se moque du temps.

Écrit par : Loran | 04/01/2010

Très heureuse de découvrir ton blog et tes beaux poèmes..J'aime particulièrement celui_là et la toile qui l'accompagne

Écrit par : gazou | 08/01/2010

Très heureux de te retrouver sur ton blog... tes poèmes nous manquaient et nous en attendons de nouveaux...
J'ai apprécié ta délicate attention en me souhaitant une belle année 2010(je ne sais plus si je t'ai répondu car j'ai répondu à plus de 300 messages de sympathie en ce début d'année).
Belle année 2010 pour toi aussi Mohamed.
Amitiés françaises de Michel.

Écrit par : Michel | 12/01/2010

Merci Mohamed, je revois le visage de mon père et j'attends toujours son retour.

Tu es une source dans mon coeur.
j'aime lire ce texte que tu as écrit avec tant de douceur et d'amour.

Ta lyre éveille mon cœur


qui ne sait plus rêver!

merci Mohamed! Amitiés!

PASCALINE

Écrit par : arnal pascaline | 23/02/2010

très beau poème !

Écrit par : gazou | 01/03/2010

Je ne commenterai pas un si beau poème. Chacun de ses mots me touche dans ce que je suis.
amitiés
José

Écrit par : José Le Moigne | 20/03/2010

Je viens de relire ce magnifique poème qui m'émeut toujours autant car le me sens concerné comme beaucoup d'entre nous ...
J'ai de nombreux amis sur facebook et je te demande si je peux le partager avec eux.
Avec toutes mes amitiés.
Michel

Écrit par : Michel | 20/03/2010

il faut conjurer,ses peurs,ses haines,pour trouver le point d'équilibre entre,le moi,l'autre,le monde,pour instaurer en soi même et autour,la sérénité!


********************************
Je n’ai pas peur
Je ne suis pas haineux, car mon père que Dieu ait son âme, m’a appris de respecter les autres quelque soit leurs, origine ou la couleur de leur peau.
Je suis un modeste poète
Votre commentaire Monsieur ou Madame, n’a rien à voir avec le contenu de mon blog.
Poinnnnnnnt barrrrrraaaaaaaa

Écrit par : Kbm | 23/03/2010

Les trois derniers vers sont comme un condensé de tout le poème : un fleuve de miel ! Superbe.
Amitiés

Écrit par : Belle | 30/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique