logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/02/2009

Etranges visages

medium_M_El_jerroudi.JPG


Je crie ma parole
Aux doigts meurtris
Par le froid du béton
Je leur cris derrière la colline
La fureur du vent

Et je leur dirai
Etranges visages
Venus de si loin
Vous avez écrit vos songes
Sur la blancheur du matin
Quand la cruauté de la nuit
A attisé le feu de vos cauchemars

Vous avez rêvé aux perles d'Orient
Aux étoile d'argent
Quand votre chemin monte
Vers tous les chemins
Et votre premier départ
N'est qu'une simple Illusion

Etranges visages
Venus de si loin
J'écrirai vos noms sur les sommets
De vos montagnes ancestrales


Pour que le vent les porte
Vers d'étranges rivages
Si lointains.



©Mohamed El jerroudi

Commentaires

il est magnifique ton poeme
amities
gisele

Écrit par : GIGI | 09/02/2009

Etranges visages
vous avez écrit vos songes
sur la blancheur du matin...

Il y a chaque fois dans ta poésie un tel mystère, une telle angoisse qui me parlent profondément

Écrit par : Jean Botquin | 09/02/2009

Tu sais quoi, c'est comme si c'était mon père (décédé il y a juste un an) qui venait de me parler. J'ai ressenti des frissons en lisant tes mots. J'ai toujours apprécié les mots doux de personnes non arabes qui estiment l'art et la beauté du vers. Mais quand ça vient d'un arabe et encore d'un POETE arabe c'est tout autre chose. Ne dit-on pas "Nul n’est prophète en son pays"? Merci pour chaque mots, pour chaque visite, pour chaque pensée à ce blog. Et pour commencer, je t'invite à me donner 10 mots pour en faire un poème!

Écrit par : Mohamed Ali | 10/02/2009

Mohamed El jerroudi serait une figure majeure de la poésie marocaine de la langue française s'il en faisait partie. Refusant les faux-semblants, les stratégies, les discours d'un microcosmes littéraire - qui le lui rend bien en ignorant l'apport fécond qui est le sien- , Mohamed El jerroudi tire de son histoire personnelle qui l'a fait naître six ans avant l'indépendance du Maroc . Sa poésie est une partie de la matière de son enfance vécue à la frontière algérienne des années 50, sur laquelle se greffe une critique radicale d'une société en mutation et d'un monde cruel.


Partagé entre deux continents et deux cultures (poète nomade), il replace la condition humaine dans une perspective critique sans évacuer la douleur du questionnement et de la mise en abyme, fût-ce au prix de la solitude, de l'intransigeance de la liberté de pensée.

La poésie de Mohamed El jerroudi, défie le monde de nos angoisses et de nos solitudes, de nos attentes, avec ses mots et ses silences. Elle rêve d’abolir les frontières et les hostilités ; secouer les esclavages : combler les manques à être… Elle se veut exorcisme à l’excédent des douleurs qui font l’homme victime quotidienne. Elle accompagne l’errant arraché, mais attaché à la Mère, à sa Terre. Il y a des images fortes dans ces poèmes souvent riches de cette intuition qui fait jaillir le sens, les significations, les associations… Comme le temps polirait un galet de chair, le verbe polit la souffrance. Vers et l’Envers est constante évocation, et invocation, de l’Autre dans sa multiplicité ; et c’est aussi l’appel et le don. Et puis il y a l’envers des choses, l’autre côté, la face obscure du miroir.


Mohamed El jerroudi, abolit les genres littéraires traditionnels. Loin des nationalismes et des chauvinismes étroits d’hier, l’auteur montre les convergences, les désirs au Nord comme au Sud, à l’Est comme à l’Ouest, partout où se trouvent des hommes qui expriment d’abord des aspirations d’êtres humains… Il demeure fidèle à son étoile tout en assimilant les cultures et en les comprenant de l’intérieur.

HASSAN DOUIRI

(Secretaire géneral de l'association marocaine de l'informatique pédagogique.)

Écrit par : HASSAN DOUIRI | 11/02/2009

J'ai aimée beaucoup le commentaire qui fait sur vous Hassan Douiri.....
les hommes qui expriment d'abord des aspirations d'êtres humains.....
assimilant les cultures....
Et j'aime sourtout le poète M. El Jerroudi.
Amities
MARU

Écrit par : mbouillon | 11/02/2009

Les poètes espagnol que tu nommes, je les aime beaucoup,sur tout Antonio Machado; j'ai eu le grand honneur de reciter devant sa tombe a Colliure un poème que j'avais ecrit pour l'evenement, ca a eté quelque chose de tres emouvant, Il y avait 7 caars d'etudiants qu'avaien arrivèe de l'Espagne pour visiter la tombe, et beaucoup de gents de plus. Ce poeme je le metree le 23 Fevrier aniversaire de sa mort, mais si tu veu le lire avant il est dans mes premiers ecrits, au 2007 dans mon blog. J'aime aussi, Garcia Lorca. Par contre Antonio Gala je l'aime plus como prosiste que comme poète.

Écrit par : mbouillon | 11/02/2009

Très heureux de te retrouver tel que je t'ai connu lorsque tu as laissé un poème sur mon blog(dans un commentaire que je viens de rééditer). Avec Mohamed Ali la culture marocaine n'est pas près de s'éteindre même si vos poèmes sont différents de par leur contenu, mais ils sont pleins d'espoir.
En ce qui te concerne je pense que Hassan Douiri a tout dit...
Amitiés de Michel

Écrit par : Michel | 12/02/2009

Etranges visages
Venus de si loin
J'écrirai vos noms sur les sommets
De vos montagnes ancestrales


Pour que le vent les porte
Vers d'étranges rivages
Si lointains.

Voila l'histoire de ce moment, quand les peuples sont mélangés, les homme vont dans le monde comme jamais.
Aujourd'hui en Italie il'ya il ya de peur qui devient presque du racisme.
Mais je pense que le noms des hommes sont ecrits sur les sommets de montagnes d'où l'on peut regarder tout les temps de l'histoire.

Écrit par : piero | 14/02/2009

je ressent chez toi toujours cette force où chaque instant de la vie est un combat pour que tous les hommes soient un jour éclairé et unis par la même lumière et le poète des cieux comme toi nourrit tous les espoirs de cette certitude !!! bien à toi mon ami !!! phil

Écrit par : le baladin | 14/02/2009

Urga a dit ceci de vous:


mohamed el jeroudi je le connais aussi .... j'avais un blog avant sur blog 50 ... d'ailleurs il est venu laisser un message sur mon blog y a quelques jours de ça ..... un grand poète et un très bon déssinateur aussi ....

Écrit par : mohamed ali | 15/02/2009

Mohamed El Jerroudi, un artiste qui sait combiner texte et image, un seul homme qui allie poème et dessin c'est appréciable, d'autant plus quand c'est le rendu est si prenant...

Écrit par : dame de pique | 17/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique