logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/03/2008

L'Odeur du blé

medium_ble.jpg



Voyageur qui ne vit
que dans la bouche des autres
Ecoute...


Le son de la flûte agonise en silence
Le chant de la fille s'est tu
comme une pierre au regard mortel

Les montagnes conservent leur mutisme
écho d'une absence sans fin
Chaque soir un vent solitaire
vient carresser la cime d'un épi oublié.



Voyageur qui ne vit
que dans la bouche des autres
Ecoute...


Te souviens-tu de la terre
de l'Odeur du blé
ramassé par une jeune fille
au mains sculptées par le pain

Au visisage doré
comme un quartier de lune
qui guette l'aurore au milieur
d'une nuit d'été

Une jeune fille au yeux d'émeraude
couleur de la méditerrannée

Au joues dorées qui font mourir de jalousie
les pommiers de Damas.



© Mohamed El jerroudi



PS:En ce moment je suis en voyage .Je pense à vous et je vous dis :Je vous AIME ET MAIN SUR LE COUEUR...!!!

Mohamed

Commentaires

L'odeur du blé est inoubliable et toute la générosité de ce parfum est dans ton poème magnifique.

Générosité aussi dans ta note finale et dans cette chanson qu'il serait si agrable de te renvoyer de la même manière.

Écrit par : monique | 29/03/2008

Que cette jeune fille est belle !
J'aime cette chanson pleine de douceur !
Amitiés

Écrit par : Biche | 29/03/2008

Quel joli poème qui me renvoie à ma petite enfance quant on "battait" en core le blé avec un fléau et de cet odeur de froment venant embaumer l'environnement. A cela j'ajouterai le plaisir à me retrouver dans le fourni de mon village normand.
Bon voyage Mohamed et à bientôt,
Michel

Écrit par : Michel | 30/03/2008

J'entend...

J'entend l'innocence qui s'enflamme sous l'éclair du silence.

J'entend le battement d'une aile qui l'étreint, qui l'éteind.

Puis j'entend au loin le vent qui emporte sa douce fragrance, éternel souvenir.


J'entend les mots de ta poésie, et je me laisse entraîner à travers cette chanson dont je ne comprend pas les mots, mais qui pourtant me pénètre et m'enchante. .

Amitiés

Écrit par : Krizalyd' | 01/04/2008

Des mots sensibles pour cette très belle fille .
J'aime la chanson, même si je ne compreds pas les paroles.
J'ai plusieurs cd de musique de ton pays, j'aime beaucoup.
A très bientôt.

Écrit par : cristina | 04/04/2008

C'est alors ou un peu plus tard peut-être le lendemain d'un jour pareil entre deux levers de soleil deux couchers de soleil les mêmes chaque fois mais toujours différents dans le temps immuable dans le temps écoulé dans le cours du temps le temps du levant du couchant précédant le temps qui précède qui suit l'autre temps

Que je te vis et te regardais


(un jour peut-être nous lirons des textes, ensemble, quelque part, en Afrique, en Europe, au Maroc, en Belgique, sous ton palmier, sous mon saule, car la vie est courte et le soleil à peine levé s'endort sur nos lèvres ...)

jean

Écrit par : Jean Botquin | 04/04/2008

quelle superbe jeune fille, un sourire agréable et ces couleurs sur cette photos sont vraiment splendides.

Écrit par : claude B | 05/04/2008

j'écoute tes mots que transporte le vent il vient doucement caresser le champs de blé et ses vagues vertes et or déferlent dans mon coeur aux saveurs d'un soleil et des souvenirs d'enfance emplissent mon âme quand je courrai à travers champs au milieu des rires d'enfants merci à toi de ces moments de bonheur !!! amitiés phil

Écrit par : le baladin | 05/04/2008

aguicheur va ! c'est vrai quelle est belle !

Écrit par : lam | 06/04/2008

Bonjour Mohamed,

La petite jeune fille est une vraie beauté au soleil. Elle est gracieuse et respire la joie, le bonheur. Elle a les couleurs de son beau pays, et comme lui sa générosité.

Amitiés.
Danièle.

Écrit par : PourMarie | 08/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique