logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/03/2008

Barques fragiles.

medium_08mohamed_kacimi.3.jpg


Mohamed Kacimi (1942-2003 )


Je me baigne dans vos poèmes.
Barques fragiles portez-moi loin
loin de moi-même portez loin mon départ

Ni le bruit de mes souliers blessés...
Ni le pied nu que j'étreins auprès de mon coeur
ne peuvent connaître l'heure de mes départs.


medium_medium_kacimi1.2.jpg


J'escalade la montagne de vos désirs
J'entends le clapotement de vos rêves...
Ils remuent la pierre.

Vous êtes le pollen qui féconde mes veines
Je suis le vent qui hurle dans vos oreilles.

Seriez-vous sourds devant la fureur de votre sommeil ?

Le soleil n'attend jamais le réveil des somnambules.

Moi je suis un authentique insomniaque.
Je m'enivre toujours encore et toujours
devant le coucher d'un soleil.


medium_Kacimi-Mohamed_sans-titre.2.jpg


Moi j'aime le soleil
Il est l'incarnation de ma vie Et de l'autre vie La vôtre...
Même quand nous ne serons qu'une simple poignée
de poussière.

Que le ciel s'écroule sur ma tête.
Que la terre tremble sous mes pieds
si je ne suis pas le pauvre des pauvres
Oui!! Je ne possède rien Sauf la douceur de vos regards.

Barques fragiles Regardez loin Dans vos mains de sable.
Quels souvenirs avez-vous gardés de mon visage?

Je voudrais graver vos noms sur le côté gauche de ma poitrine
avec une étoile que je porte à mon cou

Dites-moi de quoi sera fait votre lendemain.
Je vous dirai tout sur le feu du passé
pour ne pas vous oublier.

Vous ...Oui vous ! Vous m'avez déjà oublié ?


medium_nng_images2.2.jpg


Barques fragiles
Que m'importe vos rivages ou la couleur de vos chemins....

Vous n'avez pas choisi ni de rester ou de partir
Quand le destin des jours a confondu votre acharnement
avec un rêve maudit

Moi aussi je n'ai pas choisi.
J'ai ramassé ma vie J'ai marché sur le feu
Et je suis parti !

Que m'importe le début du temps ou la fin du temps

Je m'accroche au démon ou l'ange que je fus ...
un adieu sincère me suffit ....

Et je n'ai que faire du paradis ou l'enfer
si ce monde qui était autrefois le mien
qui est maintenant le vôtre
a perdu son âme.


© Mohamed El jerroudi




Ce poème figure dans ©(L'opinion culture )du Venderedi 07 Mars 2008, en hommage au défunt artiste peintre et poète Mohamed Kacimi, un artiste marocain dont le patrimoine reste incertain.

22:55 Publié dans poésie/arts | Tags : barque, fragiles | Lien permanent | Commentaires (21)

Commentaires

Je ne savais pas qu'on pouvait se sentir bien dans un poème...

Écrit par : monique | 07/03/2008

magnifique poésie, j'ai plaisir à la lire.

Écrit par : Gi | 07/03/2008

c'est ça la maturité , ne plus avoir besoin de prétendre et simplement dire .... j 'apprécie et j'envie ... encore que l'envie de voyage curieux me titille toujours plus fort ...

Écrit par : lam | 07/03/2008

magnifique , et que de serenité , j'envie !

Écrit par : lam | 07/03/2008

jolis mots, jolis bateaux :)

Écrit par : Gondolfo | 07/03/2008

quel plaisir à lire, vous êtes un poète de qualité!! vraiment

Écrit par : cocole | 07/03/2008

je m'incline devant les sentiments profonds de tes mots pour faire vivre les barques fragiles dans les pensées de la fin de leur vie comme tout être ou toutes chose a une âme bien à toi amitiés phil

Écrit par : le baladin | 07/03/2008

La vie actuelle,est un peu à l'image de ce bateau.
Bateau ivre ou en dérive?
Très beau texte et des mots touchants.

Écrit par : cristina | 07/03/2008

bonsoir
j'aime beaucup ce que je viens de lire et plusieurs phrases en particulier
bravo à vous
bernadette

Écrit par : bernadette | 07/03/2008

J'ai lu ce poème avec l'avidité de la mer et de la vie
j'ai lu ce poème avec la vibration intense de mon coeur
et j'ai compris que nous étions frères quelque part dans notre sensibiliué universelle de poétes, européens, marocains, que sais-je, notre oeil est le même, notre peau ta peau est comme la mienne, il me semble que je sens les choses comme toi comme si j'étais né dans ce pays dont je rêve tous les jours...

Écrit par : Jean Botquin | 07/03/2008

Tout ce que tu fais est beau et passionnant avec quelque chose de plus.

Si tu n'es pas artiste et poète, alors qui l'est ?

Écrit par : monique | 08/03/2008

c'est la poésie de l'âme !
je dédie ces quelques lignes ,d'une poésie de GUILLEVIC

Océan,ce n'est pas a cause
de la distance entre nous

Et même si je suis loin de toi
En plein dans les terres,

Que tu dois m'oublier,
Ne pas me faire profiter
De ton bercement

Lors du cumul
De tes marées.

Écrit par : marie-thérèse | 08/03/2008

Mohamed Kacimi demeure l'un des plus grands , entre puissance tellurique , poids de la parole comme chemin tracé dans la terre de nos humanités droite quoique courbes , sa couleur s'enlumine mais surtout nous dit hors de toute tergiversation , replis et retrait , négation et affirmation de bos brulé,
bref une voix hors de doute qui combuste à la réflexion ,
certainement pas oubliée ni incertain ,
il demeure frèle comme une forêt qu'on pourrait certes abattre pour en faire du papier à rouler les cigarette ou imprimer des publicités éphémères , mais la forêt dense et presque pierre reste , mémoire strates d'une humanité à jamais dans le vif

P S pour mémoire ,
Mustapha Dimé , fragilité du temps et mémoire ultime face à l'immensité incommensurable, même réduite à un chainage de plastique ,
Krajcberg, le cri des arbres de la forêt abattue , calcinée mais revivifiée dans le cri de l'arbre rebelle ( cimaise n°289)
Tanella Boni, ma peau est fenêtre d'avenir: les nuages du jour lacèrent les paroles du coeur ...
etc...

ps 2 il existe un autre mohamed Kacimi , poète et homme de théatre , algérien , non négligeable non plus ...

Écrit par : lam | 09/03/2008

Chers Amis,



Merci de votre signature à la pétition "Sauvons les œuvres de Kacimi"

A ce jour nous enregistrons 365 signatures.

Les premiers résultats :



Une délégation des pétitionnaires a été reçue la semaine dernière par la Ministre de la Culture. Il en est résulté une "commission" comprenant les membres de la délégation , des membres du Ministère et un juge. Cette commission devra rendre un rapport à la Ministre en faisant des recommandations.



Nous suivrons cela de près et vous tiendrons au courant.



RESTEZ MOBILISES

Écrit par : Les amis de Kacimi | 09/03/2008

"Le soleil n'attend jamais le réveil des somnambules."

cette phrase est superbe!!

Écrit par : cocole | 10/03/2008

Bonjour Mohamed,

Quelle qualité ! C'est une rivière de mots, de féérie qui m'enchantent. Ces poésies sont vivantes, vraies et nous interpellent car souvent nous ramènent à la simplicité, la générosité, à la douceur du coeur.

Merci pour tout cela.

Amitiés.
Danièle.

Écrit par : PourMarie | 10/03/2008

Barques fragiles mais qui flottent doucement sur les nuages de la poésie....
Le patrimoine d'un poéte n'est jamais incertain ..
Il est existant...

Écrit par : pierlouim | 10/03/2008

J'aime ce beau poème. Merci beaucoup.

Écrit par : elisabeth | 13/03/2008

Bonjour Mohamed,

Il y a bien encore un peu d'âme dans le monde... Il faut la chercher dans la nuit et parmi les hommes de bonne volonté....

Bonnes fêtes de Pâques à Tétouan : http://vieillegarde.hautetfort.com/archive/2008/03/15/alleliua-alleluia.html
As-Salâm "Alaïkoum
maurice

Écrit par : maudub | 15/03/2008

salut mohamed , concernant kacimi , j'ai le livre paru chez revue noire , m'en conseilles tu un autre ,
vive la TERRE !

y amistad para todo el mundo !
lam

Écrit par : lam | 15/03/2008

Muy buenas fiestas Mohamed
Mis mejores pensamientos pertenecen a ti

AMF

Écrit par : monique | 21/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique