logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/02/2008

Ingrédients pour fabriquer un poème

medium_couscous_1.jpg


Toi Couscous
Aux sept légumes

Regarde moi
Je te regarde
Chaque Vendredi

ou le septième jour
ce sera donc un Vendredi

Tant que tu
refuses de ne pas cuire
Sept fois

Je ne te mangerai pas

Mille et une bouches
T'attendent

Moi
J'ai tout mon temps

Couscous
aux sept l'égumes

j'attends
Et avant de te manger
je tournerai ma langue
dans ma bouche

Sept fois

J'attends
l'arrivée des autres

Un couscous
Ne se mange jamais
au singulier

Chez moi
il se conjugue
sept fois

au pluriel.



©Mohamed El jerroudi


*Recette

1 kg de poème moyen

500g de jarret de boeuf

2 navets

3 belles carottes

3 courgettes

300 g de chou

4 pommes de terre

2 d'aubergines

250 g de potiron

4 tomates

2 oignons

1 cuillère à café de safran

1 cuillère à café de piment doux

1 bouquet de coriandre

200 g de beurre ramolli

Sel, poivre

Commentaires

ton popème couscous est plein d'humour et de saveurs
et merci pour la recette bon dimanche

Écrit par : ventdamont | 24/02/2008

Le couscous est le plat convivial par excellence !
Tu viens d'en faire la preuve !
Amitié
Biche

Écrit par : Biche | 24/02/2008

Joli poème épicé aux senteurs orientales . un poème à croquer...
Je n'ose pas dire un poême "alimentaire" (tout au moins dans le bon sens du terme).

Écrit par : pierlouim | 24/02/2008

Tu as raison de faire confiance au couscous. Ici il est devenu aussi vital que la baguette de pain. Quasiment tous les 3 jours on en mange et ça nous donne bien du talent.

De là à en faire un poème, évidemment c'est un peu chauvin de ta part, surtout avec le chiffre 7 (rien que ça) et présenté sur ce bleu qui explose les yeux. Tout ceci est un peu cruel...mais si tu en dévoiles les secrets profonds de ta recette peut-être que tu n'en seras que plus aimé et ton talent multiplié par 7.

AMF

Écrit par : monique | 24/02/2008

Cher ami,
ce plat est alexandrin et j'y vois mille rimes aussi croisées qu'alléchantes.
Mais c'est aussi du sadisme, je le répète, du sadisme. ;-)
Bon samedi là-bas!
Arthur

Écrit par : Arthur | 24/02/2008

J'adore le couscous en poême ou à table.

Mon âme d'Européen
mes pieds d'hypo-civilisé
entrent par la porte de l'harmonie
à la rencontre de l'équilibre
de la Medersa Bou-Inania
...
(extrait du poême "La Medersa"
recueil Triangles de la Nuit des Temps)

Merci pour votre commentaire sur mon blog

Écrit par : Jean Botquin | 24/02/2008

Abracadabra c'est fait : tu es aimé 7 fois plus et ton talent est multiplié par 7.

Et en plus tu fais le bonheur de lecteurs assidus.

Merci pour cette délicieuse recette Mohamed.

Écrit par : monique | 24/02/2008

Tout entier à sa tâche,
Le poète affamé,
Oublia dans sa hâte,
La semoule parfumée

Mais ça doit être fameux quand même !

Amitiés.

Écrit par : Crabillou | 24/02/2008

Oh, superbe idée, j'adore le couscous, mais pas facile de le réussir!Merci.

Écrit par : cristina | 24/02/2008

Oh, superbe idée, j'adore le couscous, mais pas facile de le réussir!Merci.

Écrit par : cristina | 24/02/2008

eh oui couscous sans semoule ... est ce du couscous ?? le poête en a oublié une rime !!! mais les légumes ont l'air déliceusement préparés

Écrit par : michka | 25/02/2008

Merci Mohamed pour votre message. J'ai parcouru votre site et j'y ai vu la richesse de votre écriture. Je vais poursuivre ma lecture.
Je vous autorise, à votre demande, à utiliser une ou plusieurs de mes photos (en indiquant la source) et vous remercie de l'intérêt que vous portez à mes images.
A bientôt !
Dan

Écrit par : danature | 25/02/2008

Je ne savais pas qu'un poème pouvait se manger,mais ça m'a l'air d'être succulent tout ceci.Salut Mohamed.

Écrit par : heraime49 | 25/02/2008

Bonsoir,
Merci pour cette recette de couscous et si joliement écrite.Je vais m'empresser de faire ce couscous car jusqu'à présent ,je ne le préparais qu'avec du mouton et pas du tout les mêmes légumes.Au fait,comme le dit Michka,il n'y a pas de semoule?Si,c'est le poème moyen........?En tous cas merci pour ce beau poème original..!Bonne soirée.M@+

Écrit par : mireille | 25/02/2008

voilà un poème qui met l'eau à la bouche, d'autant qu'ici c'esr rare de manger du bon vrai couscous!!

Écrit par : cocole | 26/02/2008

sept fois tourner sa langue dans sa bouche avant de s'exprimer comme au septième jour !! attendre voilà une belle recette pour voyager vers la lumière mon ami bien à toi réfléchir et dire les mots juste pour être juste et apprécier ce qui est réellement juste sans aucun regret être sois amités phil

Écrit par : le baladin | 26/02/2008

Tout est délicieux....aussi bien ce couscous que le poème....des souvenirs de mon enfance me reviennent à la mémoire...on avait des voisins de palier marocains qui le faisaient souvent et qui ont gentiment passé la recette à ma mère...en plus, le chiffre sept...celui de l`harmonie, de l`équilibre et du bonheur...une douce soirée à toi poète.

Écrit par : manuela | 27/02/2008

Bonjour,
je découvre votre site et ses poésies merveilleuses. J'ai utilisé l'une d'elle pour annoncer une petite aquarelle d'un olivier que je venais de faire. J'ai mis sur mon blog toutes vos références, ainsi mes amis viendront à leur tour voir et lire vos messages poétiques... et gustatifs à sept et +
Bonne journée

Écrit par : Gi | 28/02/2008

Bonjour Mr El Jerroudi, abandonner votre blog eut été une grosse erreur, car beaucoup de gens vous apprécient, consultent régulièrement votre blog, et.... font des commentaires élogieux...!! Bravo pour le poème, la recette, la photo, et l'invitation.... je m'inscris parmi les mille et UNE bouches, pour déguster ce couscous appétissant.

Si vraiment ce que j'ai pu écrire un jour ou l'autre, vous a donné du courage pour persévérer, j'en suis trés heureux...! La plupart du temps, dans la vie, les meilleures leçons philosophiques ou spirituelles que l'on reçoit sont indirectes, on a saisi une phrase au vol, on a vu un geste, un regard de compassion, une main qui s'est posée sur votre épaule au bon moment, et on repart, rassénéré....

Queque part, dans un poème, vous dites " Un pays ou la langue a été mutilée "... C'est certainement du Maghreb que vous parlez, mais la France est aujourd'hui sur la même trajectoire, la langue la plus claire du monde est en train de devenir un charabia abscon, réservée à quelques grands intellectuels patentés... Cela doit faire partie de l'histoire des hommes, tout est début, recommencement et mort... les civilisations, les langues, les monuments, la paix, la guerre... Inch'Allah... !!

Vous invite à faire une petite promenade dans ma région ( j'essaies de la faire toutes les semaines, 20 bornes à 73 bougies... ) : http://perso.orange.fr/maison-jacques/index.htm

Bonne fin de semaine maurice

Écrit par : maudub | 28/02/2008

Bonjour Mohamed,

Voici une recette pour tes amis lecteurs à la sauce Poétaniste :

Prenez des mots simples,
déposez-les sur une feuille blanche
avec un soupçon de naïveté,
ajoutez-y de la spontanéité
avec un bouquet de sincérités,
puis parsemez le tout
avec une pointe de sensibilité.
Laissez mijoter à mots doux
pendant quatre rimes.

Couvrez la table
d’un monceau de fleurs,
allumez les bougies,
sortez vos plus beaux vers,
et invitez vos amis lecteurs,
servez-les personnellement,
et laissez-les déguster
le succulent poème
que vous venez de leur préparer.

Bien à toi et bon appétit à tous, Marie.
© La Poétaniste

Écrit par : La Poétaniste | 28/02/2008

A tables poètes !!!!
Il manque un ingrédient ! une tête en l'air azuré saupoudré d'étoiles de sel. Ghislain

Écrit par : ghislain | 29/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique