logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/05/2007

Les pas du temps

medium_ph4.3.jpg







J'ai laissé une plaie
Grande ouverte
Derrière mon coeur

Je suis parti chercher
Quelque part
Dans l'immensité
De l'univers

Une Lumière
Qui ne fait pas de différence
entre le désordre des distances

Une Lumière abrégeant
Les pas du temps

En seul mot

Alors je tends l'oreille
Pour écouter

La solitude

Qui habite ce monde
En perte
De vitesse.


© Mohamed El jerroudi

Commentaires

Tu es parti; tu tends l'oreille.

Tu es donc dans l'action, et alors l'espoir est encore dans ton coeur.

Rien n'est donc perdu.

dominique, qui reviendra dans une semaine.

Écrit par : dmerlen | 28/05/2007

Je découvre ton blog
je suis très touchée par la sensibilité qui transparait dans tes écrits. J'ai mis l'adresse de ton blog dans mes favoris afin de pouvoir venir lire et relire quand j'en aurais le temps Merci
(Coelho fait partie de mes livres de chevet)

Écrit par : fleurbleu | 28/05/2007

Bonjour,

Pas souvent que je visite ton blog mais j'y suis tout d'un coup toute émue par cette poésie et celle de la femme une pure merveille bravo le poète. Je reviendrais à bientôt.

Amitiés.

Écrit par : Sylvie | 28/05/2007

c'est parce qu'il va trop vite...qu'il est en perte de vitesse, le monde ...et le "trop" entraine la solitude
peut-être
amitiés

Écrit par : henri | 28/05/2007

Une lumière abrégeant les pas du temps....Je suis revenu là-dessus, et je ne sais pas pourquoi.

Écrit par : Crabillou | 29/05/2007

marchons allégrement à la lumière du jour ,car cette nuit nos
pas serons plus courts et lents ....puis demain ce sera grand soleil !et nous aurons tout le temps Salut Mohamed !

Écrit par : ventdamont | 29/05/2007

Ainsi, toi et moi sur ce même chemin,
Entre le ciel et la terre,
Dans cet Isthme de l’imaginaire,
A chercher la Lumière,
Au cœur de l’Univers

Je suis aveugle sourde et muette,
J’attends qu’on me dessille le cœur,
Et que du mot connaissance,
Ce monde ne soit plus : indifférence.

Lumière sur Lumière,
Je trouve le chemin,
De cette clairvoyance,
A écouter dans le silence,
Je mets mes pas dans les tiens,
Et j’entends,
Je vois,
Je sens,
L’âme souffrante,
Des chœurs de l’univers,
Qu’exhale,
Du chant de la mort des hommes.
Je sors de mon tombeau,
Pour insuffler
En un seul mot,
Le souffle
D’Amour. et d’Espérance
Qui n' habite plus ce monde,
En perte,
De vitesse.

©Claude Chatron-Colliet

Écrit par : Claude | 29/05/2007

J'ai vu que Monique t'avais souhaité un heureux anniversaire le 25 mai, alors, même si j'ai 4 jours de retard, je me permets de te le souhaiter à mon tour.
Je viens régulièrement lire tes beaux textes et admirer tes beaux croquis ou peintures, même si je ne laisse pas souvent de commentaire.
Amitiés et continue sur les routes des mots et des beaux poèmes.
Jean-Louis

Écrit par : Jean-Louis | 29/05/2007

Comme c'est beau encore ce poème Mohamed et si élégant.
Cette phrase exigeante "une lumière abrégeant les pas du temps" est tout à fait troublante. Am... F..

Écrit par : monique-âne | 30/05/2007

merci

Écrit par : cocole | 01/06/2007

Il y a bien de la douleur dans ces poèmes... le précédent m'a touchée... bises de miche

Écrit par : miche | 02/06/2007

bonjour mohamed j'apprend que tu est née le 25 mai en retard bon anniversaire, mon fils est née aussi le 25 mai et aujourd'hui à 25 ans, je le fête demain je suis gémeaux également mais moi le 2O juin,!!! le pas du temps différent de celui de l'espace seule la lumière connait le temps et elle brille pour tous même au plus profond de la solitude des êtres !! bon week-end à toi phil

Écrit par : le baladin | 02/06/2007

merci Mohamed.. Je le conserverai précieusement. Je l'avais lu hier soir et il m'avait touchée. Bises de miche

Écrit par : miche | 02/06/2007

Bonjour Mohamed... Je viens de parcourir l'une de tes poésies. Ce fut un régal pour l'esprit. Elle a la légéreté de la brise. L'aerien d'une plume. Elle s'est habillée de la douceur de l'instant qui passe... avec cette pointe de gravité qui nous porte sur une réalité quotidienne.
J'aime... merci

Écrit par : Sonia | 02/06/2007

Et moi ...... je ne te connaissais pas.....mais des liens solides ont fait que nous nous sommes rencontrés! Merci Agathe!
J'ai lu quelques uns de tes poèmes et dire que les mots me manquent serait faible..... j'aime énormément parce que je m'y retrouve! Merci merci chokran Mohamed.
Dany

Écrit par : Ionard | 02/06/2007

Ma boussole est une très belle poésie. Il est empreint de tendresse et d'amour. C'est de la delicatese dans les mots et les rimes. Une jolie mélodie qui rend fier toutes les mères qui en écouterait les paroles...
Je vais donc continuer ma lecture...

Écrit par : Sonia | 03/06/2007

Que d'écrits... que de cris... que de pensées... que de réveils douloureux ou delicieux. Je me suis laissée portée par l'écriture de l'intime. Le coeur a déposé ses tendres sentiments et ses grandes détresses.
On ne peut écrire que ce que l'on sait ou ressent.
Merci de nous régaler à travers tant de belles lettres.

(Je ne suis pas arrivée à ouvrir une fenêtre commentaire sous chaque écrit... je ne dois pas savoir faire. Je ne suis pas encore la pro de la machine. Désolée de m'être posée ici pour ne plus en sortir. Mais s'il y a un truc pour aller sous chaque poésie, j'aimerais savoir comment on fait !)

Bonne journée et à bientot

Écrit par : Sonia | 03/06/2007

Je viens de parcourir plusieurs de tes écrits, très beau.

Écrit par : DID | 03/06/2007

je te remercie de ton poème très touché de tes mots qui font chaud au coeur j'ai passé une journée superbe près de mes enfants avec une pensée pour toi dans la lecture de ton poème merci amitiés phil

Écrit par : le baladin | 03/06/2007

Il faut continuer à chercher la lumière...la solitude doit être un choix pour méditer et non un acte de contrainte...un poème qui crie de douleur...(coincidence...j`ai prévu pour demain un texte sur la solitude...) et je la retrouve dans tes écrits...une douce soirée..

Écrit par : manuela | 03/06/2007

"Les yeux fermés"... est une autre poésie très touchante. Non seulement elle a la fluidité des beaux écrits, mais en plus elle est toute en délicatesse pour expliquer un processus...
J'ai beaucoup aimé.
Je fais tout doucement, dès que j'ai un peu de temps, un retour sur tout tes écrits. Une fois entré dans l'intimité de ton écriture, on est obligé de revenir.
Merci pour tout ces textes poetiques.

Écrit par : Sonia | 04/06/2007

Je viens de passer un fort agréable moment sur votre blog, je n'ai pas tout vu mais je compte bien ne pas m'arrêter là !

La solitude est une bonne source d'inspiration dans le sens propre comme dans le sens figuré.

Merci et Bonne nuit

Écrit par : Gwen | 04/06/2007

J'aime aussi ce poème et continue à écrire de si belles choses avec le coeur...

Écrit par : Hieronymus | 07/06/2007

La quête de la lumière, n'est-ce pas notre quête à tous. Je crois que nous allons la chercher trop loin et c'est pour cela que nous sommes déçus. Elle est en nous cette lumière, brillant tout au fond de notre ombre. Quand on écrit une poésie aussi forte c'est une étincelle de cette lumière. Ariaga.

Écrit par : ariaga | 09/06/2007

J'aime et ca me rappelle de tres tres beaux souvenir, a moi la francaise d'Egypte... Je reviendrai sur tes pas de karawan...

Écrit par : Manushka | 09/06/2007

Suis passée deux fois aujourd'hui et La Rochelle ne s'inscrit pas sur le géoblog. C'est quand même passionnant de voir l'impact des connexions. Merci Mohamed de m'avoir montré.Sourires vers toi

Écrit par : Claude | 09/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique