logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2007

Des mots simples

medium_h_baton.JPG

Dessin de © Ahmed Ben yessef


J'ai perdu mon visage
dans la poussière
des légendes

J'ai appris la douceur
des mots simples
dits par les bouches
des pauvres

J'ai appris à aimer
les lèvres tendres
qui chantent à la terre
des poèmes dorés
comme la couleur
du pain

Là-bas
j'habiterai le commencement
des rêves impossibles
Je resterai seul temoin
de ces voix lointaines
qui nous viennent
d'un autre monde

nous dire...
Comment le temps
nous dévore
et nous déshabille

devant la mort.



© Mohamed El jerroudi

13/04/2007

Les yeux des autres

medium_piste-maroc-randonnee.2.jpg


Aube
Première prière
Les vagues blanches
innondent les yeux saignants
Une douleur rouge
traverse lentement les corps
comme un sang glacé

Terre
Premier mirage
Dernier voyage
Le visage du monde
se réveille tard
sous le regard des autres

Le soleil de l'Orient
Avale ses rayons
Avale sa peur
il attend
que le vent de l'Est
dépose sa rage

Dans le ventre du ciel
les nuages s'entredéchirent
Dans la tête des hommes
les rêves s'enretuent
Qunds le soir dépose ses armes

il n'y a ni vainqueur
ni vaincu

Les yeux des autres
nous regardent
Miroirs déroutants
où nos visages
se métamorphosent
Tombeaux
où nos corps se reposent

Et nos rides se déroulent
à l'infini

Enterrés
dans nos livres
Faudra-t-il nous relire
des milliers de fois
pour nous assurer
que nous sommes
bien en vie

Enterrés
dans notre langue
Serions-nous des fossiles
surpassés par le passé

Coincés
entre l'ombre et la lumière
Un vent léger viendra
comme la brise du matin
nous réveiller

Voisins
de l'ombre et de la lumière
Chantez-moi votre sueur
pour que tous les mensonges
s'inclinent à vos pieds

Chantez-moi le sens de la vie
Chantez-moi le sens de la mort
Je suis assis juste
à côté de vos tombes...

Je vous écoute.



Mohamed El jerroudi
L'opinion, Rabat
© 25 mars 2005

11/04/2007

Musée des temps futurs

medium_Photo_037.jpg


Dans un milliard
d'années-lumière
C'est-à-dire
demain

ou

tout à l'heure


QAND
les hommes
auront
un coeur
en plastique

Les enfants
iront
avec
leurs mamans
éprouvettes
admirer
les arbres

dans
un musée...!


©Mohamed El jerroudi

Le silence décrit (page:26)
Editions :La croisée des chemins
Casablanca©1998

Lentement, tout doucement, à l'écart des modes, je parle de la vie et de la mort, simplement.

07/04/2007

Je regarde passer l'époque

medium_Photo_034.jpg



J'ai peur de cette époque
qui m'a vu naître
Elle est noyée dans la matière
vautrée dans la misère
Comme le corps perd sa valeur

Quand l'âme en est absente
l'homme que je suis
se cache en lui-même

Si je ne trouve pas la compagnie
d'un homme sage
Je prends de moi ce qui me vient
de mon père et de mes ancêtres.

Je Choisis mon maître
comme compagnon de route
Son pied se pose fermement
sur la route qui mène à l'Ami
Son véritable sens m'a échappé
comme la gazelle

Les hommes ont appris à danser
avec leur corps
en récitant ses paroles
mais leurs yeux ne se sont pas ouverts
à la danse de l'âme

La danse du corps
fait tourbillonner la poussière
la danse de l'âme bouleverse
les cieux

La science et la sagesse
proviennent de la danse de l'âme
La terre et le ciel
proviennent eux aussi de cette danse

Pour toi mon ami mon semblable
jusque dans ma tombe
j'adresserai à Dieu
mes prières...!



© Mohamed El jerroudi


02/04/2007

Les papillons du Détroit

medium_luth.JPG


Vous qui vivez
de l'autre côté de la mer
aux regards lumineux
qui savez lire
dans la ligne de la main
les chemins du futur
racontez-moi l'usure du temps
et le secret des paroles ancestrales

J'ai vu dans mes rêves
vos mains blanches
écrire
la transparence du lendemain
sur les visages des voyageurs
qui cachaient leurs larmes
au moment du départ

J'entends encore
le murmure des vagues
se mêler
au sel de vos sourires
et le vent de l'Est caresser
avec ses doigts vos chevelures

Dites-moi papillons du Détroit
pourquoi
nos jours passent devant nos yeux
comme des étoiles filantes
et notre vie
est tellement courte

très courte.


©Mohamed El jerroudi 29/9/2000

Solidarité avec les Haragas , un hommage aux victimes de la traversée du détroit de Gibraltar. Ansi est né le poème.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique