logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2007

Des mots simples

medium_h_baton.JPG

Dessin de © Ahmed Ben yessef


J'ai perdu mon visage
dans la poussière
des légendes

J'ai appris la douceur
des mots simples
dits par les bouches
des pauvres

J'ai appris à aimer
les lèvres tendres
qui chantent à la terre
des poèmes dorés
comme la couleur
du pain

Là-bas
j'habiterai le commencement
des rêves impossibles
Je resterai seul temoin
de ces voix lointaines
qui nous viennent
d'un autre monde

nous dire...
Comment le temps
nous dévore
et nous déshabille

devant la mort.



© Mohamed El jerroudi

Commentaires

Flap ... l'oiseau se pose en un leger bruissement de plumes ...


*

el alma de tu tierra
perfuma mi espíritu
de un olor lascivo
que se cuelga a mis noches

las dudas que lo atormentan
son empréstitos de dolores
a los colores que desarman
de roja tu corazón

estos pasos que conjeturo
señalados a la desesperación
de una vida de rapiña
de esta cabeza tan negra

a la sangre restaurada
paga lágrimas amargas
al honor biselado
y a estos llantos de madres

*

busardement hispanique

Écrit par : busard | 25/04/2007

Bonsoir Mohamed,

J’ai découvert le mystère
du langage qui donne l’éloquence
pour parler en toute simplicité
de la légende des hommes sans voix.

De ceux-là qui ont défendu
la couleur des paroles muettes
à travers le désert aride
sans avoir à la prononcer.

Ils ont mordu la poussière
pour aller crever la panse
aux nombreux mirages
et délivrer le noble langage.

De celui qui demeure après la mort
comme étant celui de la vie
alors que sur nos terres, il est celui
qui nous sépare de l’éternel silence.

Douce soirée à toi, âmi des mots simples...
MARIE La Poétaniste

Écrit par : MARIE - La Poétaniste | 25/04/2007

Je ne dis rien,
Je passe dans le silence.
Et j'écoute le langage du sage.

Écrit par : claude | 26/04/2007

Je lis, j'écoute, et puisse vitre sagesse devenir la mienne...

Écrit par : cristina | 26/04/2007

Merci Mohamed de nous faire connaître cet artiste Ahmed Ben Yessef

Et pour ce beau poème plein de sagesse et de douceur. Am... F..

Écrit par : monique-âne | 27/04/2007

Bionjour Mohamed,

de retour un peu.

Ton poème "les yeux des autres" est fortement d'actualité en France, ces jours.

Je ne suis pas encore revenu complètement de ton pays.

Je vais essayer de raconter un peu mon voyage de "touriste", d'ici quelques jours.

Excuse moi d'avance et corrige moi si je me trompe, si tu me fais l'honneur de me lire.

dominique

Écrit par : dmerlen | 28/04/2007

C'est très beau comme toujours. Comme j'aimerai avoir le don d'écrire de si jolies mots. MERCI Bon we à toi et à tous

Écrit par : Jaclyne | 28/04/2007

Belle découverte que celle de ton blog, j'aime aussi la simplicité des mots et des êtres.
J'aime beaucoup le Maroc où j'ai vécu 7 ans mais... il ya longtemps, c'est un pays superbe!

Écrit par : Colette | 28/04/2007

Je reste sans voix devant le texte et le dessin ... je continue ma visite de ton univers . A très bientôt

Écrit par : Bruno | 28/04/2007

"Comment le temps nous devore et nous deshabille." C'est tres beau et je crois que dans ce processus le temps nous revele.

Écrit par : Nathalie K. | 28/04/2007

Très jolies textes... et les dessins vont bien avec.

Écrit par : Shurka | 28/04/2007

J'ai pris le chemin d'Aslé qui m'a emmené ici et je découvre ces mots qui réchauffent, invitent au voyage et à la découverte... qui nous invitent à vivre... tout simplement.
Merci pour la beauté de ces mots offerts.

Écrit par : Anna | 29/04/2007

"nous dire...
Comment le temps
nous dévore
et nous déshabille

devant la mort."

C'est Beau Mohamed...comme tous les mots simples...

Écrit par : Aslé | 29/04/2007

je passe mes yeux... je lis...puis je m`efface face à cette sagesse devant la vie. je découvre via cristina et je suis émue par ces poèmes si réels, si bien descriptifs de la misère humaine,de la vie, de la mort...en même temps le tout tendrement dit.( j`ai moi-même un blog avec Phil le baladin où nous éditons à tour de rôle des ressentis et poèmes et qui , de temps en temps, abordent aussi cette thématique...mais peut-être avec un peu plus de légereté«Le rêve» et «la prière» en sont un exemple.)je reviendrai me ressourcer à ces mots touchants qui nous font réflechir.

Écrit par : manuela | 29/04/2007

Mon rêve impossible, l'aisance de tes mots, le réel, les lire !
merci.

Écrit par : Gérard Méry | 29/04/2007

bonjour mohamed, je me pose sur tes mots tellement réalistes et plein de sagesse, sur cette terre il faut aimer et penser aux autres, car il est vrai que face à la mort tous les êtres sont égaux, alors pourquoi ne pas l'être dejà dans la vie !! après il reste la pensée de notre repentir !!! à bientôt et merci de ton passage sur "poésies d'une vérité " je crois à toutes ces petites flammes des âmes qui un jour se retrouveront pour briller ensemble !!!!

Écrit par : le baladin | 30/04/2007

Beauté du fond et de la forme, beauté de l'illustration poussent à la méditation. Merci pour ce moment.

Écrit par : ariaga | 30/04/2007

un poème qui crée un monde. Un petit univers peuplé des voix. Les voix de l'au-delà. Des frémissements ont secoué mon corps de mortel. J'ai entendu moi aussi ces voix. Les voix de ceux qui ne reviendront jamais.

Écrit par : Slim | 03/05/2007

via Anna je passe en silence
c'est mots appellent le silence

Écrit par : jeanne | 03/05/2007

Ce qu'il y a de plus beau dans cette page que vous nous offrez c'est que vos poèmes touchent vos lecteurs à un tel point qu'ils dévoilent en eux le sentiment poètique qui leur fait écrire, à leur tour, de très beau vers. Voilà la poèsie, l'ouverture qui nous invite à tous au dépassement, qui nous invite à tous à l'amour.

Écrit par : Faysal A. Bentahar | 04/05/2007

Un poème plein de vérité et de constation...le temps qui passe sans merci... un appel à l`` écoute de l`au delà...une simplicité de mots de profondeur profonde.

Écrit par : manuela | 04/05/2007

sommes nous capables de comprendre "les mots simples"...
amitiés

Écrit par : henri | 06/05/2007

Je découvre et apprécie votre blog
Je reviendrais

Écrit par : sonia | 08/05/2007

"J'habiterai le commencement des rêves impossibles"
la vie un eternel désir d'avancer et de recommencer porté par la force de ceux qui nous ont précédés...
tes mots parlent de la vie et de la mort, de l'essentiel et ils sont magnifiques...

Écrit par : c | 09/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique