logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/03/2007

Voix intérieure

medium_Photo_038.2.jpg
Restituer chaque page
au livre écrit
dans toutes les langues
de la terre
Lui
seul chemin de l'errance
remontant le temps
jusqu'au premier mot
prononcé par la vie
Témoin du geste qui a semé
la graine de la voix intérieure

Voix murmurant son refrain
au souffle des grands mythes
la sagesse du silence éternel

Voix qui traverse l'âme
comme un frisson d'une prière
et interroge les hommes
du fond de leur mémoire

Hommes des contrées lointaines
Avez-vous vaincu la peur ?
Avez-vous lu la couleur
de votre peau ?

Avant de traverser les frontières,
Ouvrez bien vos yeux !

Car il y a derrière chacun
de vos pas
L'ombre
D'un corps
En poussière.



©Mohamed El jerroudi

Commentaires

Quel souffle!
Difficile d'ajouter un commentaire!
Juste lire,
Et relire...

Écrit par : Belle | 22/03/2007

Oui, je suis comme Belle, je préfère ne rien ajouter pour l'instant, j'ai besoin de m'imprégner davantage de ce texte qui me parait plus dur, plus profond que les précédents, j'ai besoin d'y trouver ma vérité avant d'en parler plus ; en revanche, je reconnais l'illustation, qui a dû être utitlisée une première fois pour "soif" ? Est-ce que je me trompe ?

Écrit par : Kaoline | 22/03/2007

LE VENT DE L'ECHO

De frontière en frontière
Disparaissent les pas
Dans le sable du désert mouvant

Aux pas d'un mâle
Succèdent ceux d'une gazelle
Puis le vol d'un faucon

De frontière en frontière
Disparaissent les traces d'aile
Aux confins du Levant

Le vol devient resplendir
Effacement des formes de nuit
Préséance de la vie

La couleur de la peau
N'est qu'un reflet sans joie

Une autre chair dans le creux d'une main
Au souffle clair à l'haleine jasmin

Écrit par : gmc | 22/03/2007

Quand je lis "Témoin du geste qui a semé la graine de la voix intérieure" les mots me propulsent en arriere par leur rythme - comme un sourd appel de tambours.

Écrit par : Nathalie K. | 23/03/2007

Difficile de rester insensible à ce texte puissant et profond, une photo même bonne n'a pas tant de richesse. Trés honoré de votre visite. au plaisir.

Écrit par : Gérard Méry | 23/03/2007

un moment sans passer, et de nombreux textes à découvrir toujours empreints de pensée très forte sur l'homme, l'univers, et notre chemin dans cet univers. Les mots s'enchainent, coulent dans l'obscur de notre destinée régie par l'UN. On ne peur rester insensible...

Écrit par : lasidonie | 23/03/2007

c'est beau...
j'aime beaucoup...
vraiment beaucoup. vos mots me parlent.

Écrit par : élie | 24/03/2007

J'entends l'âme parler et je lis les mots qui nous sont traduits. Respect.
Am... F..

Écrit par : monique-âne | 24/03/2007

troujours aussi beau et puissant , si j'étais éditeur je te publierai un beau livre , j'ai lu celui chez rafrafi , très beau et puissant aussi
amitiés L

Écrit par : aloredelam | 24/03/2007

derrière chacun de nos pas, mais aussi en nous, il y a un corps en poussière... celui qu'inévitablement notre corps deviendra un jour. Beau texte, mystique. Bonne soirée

Écrit par : Maryse | 24/03/2007

Je rejoins Belle. Que dire?

Écrit par : Marc | 25/03/2007

C’est beau.. Tumultueusement………….

Écrit par : Aslé | 25/03/2007

Kaoline, oriente moi sur le sens du texte. Je le trouve très beau, Mohamed, mais j'ai des difficultés à bien en saisir la substantifique moelle. La vie, l'origine de l'univers, un Etre suprème, la mort.....

Écrit par : Guy Leroy | 25/03/2007

"On est tous à la recherche d'une frontière,
une ligne claire entre le rêve et la réalité"
Tahar Ben Jalloum
Votre poème est très beau.Merci.

Écrit par : Cristina | 25/03/2007

Comme je l'ai dit juste après Belle, plus haut, Guy, il faut que je m'éclaire moi-même, après je te passerai le flambeau ; j'ai besoin de m'en imprégner davantage, Mohamed aborde souvent ce thème qu'il ne faut pas oublier d'où on vient ni où on va, il ne s'agit pas seulement du pays d'origine, ou du pays de destination, mais de ce qui est commun à chaque être humain, la vie, la mort, il ne faut pas oublier qui nous sommes et chacun doit rester fidèle à cette voix intérieure qu'il perçoit très tôt et pour toujours en lui, voilà, tu as bien fait de me poser la question, Guy, car je viens de découvrir que j'ai pas mal avancé dans ma recherche de ma vérité à travers ce poème de Mohamed, Merci Guy, Merci Mohamed

Écrit par : Kaoline | 26/03/2007

Guy, mon comm n'a pas été pris, je recommence : j'avais besoin d'attendre un peu avant d'en dire plus sur ce poème, et ta question a un peu précipité mon interprétation : pour moi il s'agit d'un thème récurrent et toujours bien traité chez Mohamed, nos origines, notre destination, ne jamais oublier d'où l'on vient ni vers où on se dirige, notre sort commun, ne jamais être sourd à cette voix intérieure que nous ressentons tous au fond de nous un jour où l'autre et qui nous suit jusqu'à la fin ; très beau poème ; Guy tu m'as servi de déclencheur ; merci Guy, merci Mohamed, tu nous enchantes, tu nous invites à méditer, c'est très bon tout ce que tu nous apportes

Écrit par : Kaoline | 26/03/2007

Impossible, Guy, de faire passer mon comm ; j'ai souvent des problèmes chez Mohamed ; j'essaye encore une fois, sinon je viendrai chez toi en parler ; donc j'avais besoin de m'imprégner de ce poème avant d'en dire plus ; pour moi il s'agit encore du thème si souvent et si bien traité par Mohamed, le sens de la vie, ne jamais perdre de vue ni d'où l'on vient ni où l'on va, ne jamais faire taire cette voix intérieure que chacun ressent un jour ou l'autre et ce jusqu'au bout du chemin ; ne jamais rien oublier non plus des souffrances de ceux qui nous ont précédés et montré le chemin ; très beau texte, dommage d'essayer de l'expliquer, d'ailleurs

Écrit par : Kaoline | 26/03/2007

En voilà des commentaires chaleureux pour un véritable poète ! Parce qu'il le vaut bien. Rien à ajouter. Bises de miche

Écrit par : miche | 26/03/2007

Car il y a derrière chacun
de vos pas
L'ombre
D'un corps
En poussière.‎

Cher Mohamed ce strophe me rappelle un vers de l'ancien grand poète arabe syro-irakien Aboul Alaa El-Maari (973-‎‎1057)‎
صاح خفف الوطء فما أظن
أديم الأرض إلا من هذه الأجساد
Que je traduis librement comme suit :‎
O mon compagnon, marche tout doucement‎
Je présume que le sol n'est composé que de ces corps (décomposés)‎

D'autre part je te remercie pour ton poème "Sabra et Chatila" que tu as mis en comm. dans mon blog.‎
RAFRAFI

Écrit par : RAFRAFI | 27/03/2007

kaoline, il faut être patiente!!^^
des paroles douces
on aimerait ne pas avoir à se poser la question d'une couleur de peau

Écrit par : cocole | 27/03/2007

Le poète suit le chemin du fond de son Etre écoute les mots que lui dicte la source. Celui qui recueille sa parole, étanche sa soif de sagesse.
Je te salue Mohamed.

Ton amie

Écrit par : Claude | 28/03/2007

Je te remercie Kaoline. Bises

Écrit par : Guy Leroy | 28/03/2007

Un cri ouvre la voie

Écrit par : Well | 29/03/2007

Toujours de très beaux textes,
Ecouter les voix intérieures montre souvent le chemin. Celui de l'amour et de la tolérance.
Surtout reste tel que tu es!!!
à bientot

Écrit par : framboise | 29/03/2007

Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... ohh presque rien ... un léger souffle pour participer au concert de vos âmes ...


"La muse se nourrit aux blessures des âmes

Les mots s'inscrivent en lettres sur papier thérapie

Transcendent nos passions livrées à mots folies

Et couvrent nos espoirs d'un absolu si femme"


busard

Écrit par : busard | 30/03/2007

Salut !! Merci d'ètre passé, à bientot :) isa

Écrit par : isa | 30/03/2007

Oui, Lambert a raison. Il faut une livre, de l'encre , du papier.

voici un éditeur qui aime le mariage de la poésie et des dessins : Dan Leutenegger

http://bouquinstinct.leforumbleu.net/emeutes.htm

Faites-nous plaisir Mohamed, s'il vous prie.

atamanna laka yaouman saïda

Écrit par : Nina louVe | 01/04/2007

C'est à lire et à relire, c'est splendide, tes mots, tes phrases sont un chant de beauté et de vérité
0.

Écrit par : orchis-mauve | 01/04/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique