logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/03/2007

Les chemins de la douleur

medium_Photo_035.jpg

La lumière
divine
a éclairé
la face
du jour

de l'autre
côté
de la terre

où tous
les prophètes
ont posé
leur front

sur les chemins
de la douleur

Là-bas
J'abandennerai
mes rêves

Aux caprices
des étoiles

pour survoler
ma nuit

pour être
plus léger
que le poids

du

départ.



© Mohamed El jerroudi


medium_chemin_de_la_douleur.JPG


Traduction: © Mohamed Rafrafi

Commentaires

Normal que l'on abandonne ses rêves quand on abdique et que l'on se plie sous l'écrasante lumière divine et le poids des prophètes!

Écrit par : boulag | 15/03/2007

Tes poemes comme toujours "magnifiques".

Mohamed, c'est un grand plaisir pour moi de te lire.

MARU

Écrit par : Maru (marussia) | 15/03/2007

Emprunter des chemins douloureux en vainqueur, n'est-ce pas donner du sens à sa vie?

Écrit par : Marc Bellet | 15/03/2007

Salut à toi Mohamed.

Je t'avais un peu abandonné depuis quelques temps.
Je te retrouve avec plaisir.
J'aimerai comme toi abandonner mon rève aux caprices des étoiles...
Mais elles scintillent de moins en moins les étoiles.
Il y a de lourds nuages dans notre ciel.
Le rève se fait rare.

Fais moi plaisir, mets du soleil dans tes poêmes...

A bientôt...Et merci pour tes "Vidéos-mails panoramiques", touchants ou drôles...

Écrit par : Crabillou | 15/03/2007

poème profond et plein d'espoir, sujet difficile et bien traité avec des mots qui coulent de source vers l'évidence, toujours si facile à lire et une telle invitation à méditer, j'apprécie

Écrit par : Kaoline | 16/03/2007

j'aime beaucoup cette façon trés légère d'exprimer des mots importants!

Écrit par : cocole | 16/03/2007

gros problème d'envoi de comm, je refais une tentative :

Un poème profond et plein d'espoir, un sujet difficile et bien traité, des mots qui coulent de source vers l'évidence, si facile à lire et une telle invitation à méditer, c'est ton style Mohamed, et j'apprécie

Écrit par : Kaoline | 16/03/2007

Difficile chemin celui de la vie où il nous faut marcher en abandonnant nos rêves devenus trop lourds pour pouvoir en cueillir de nouveau et s'envoler plus léger...
J'aime la gravité et la légereté de tes mots, ceux qui font la vie...

Écrit par : corinne | 16/03/2007

C'est toujours avec plaisir, émotion et respect que je viens lire vos poèmes.
Bravo pour le dessin!

Écrit par : Cristina | 16/03/2007

LE POIDS DES RÊVES

Au départ n'est aucun poids
En chemin n'est aucun poids
A la fin n'est aucun poids

Jamais il n'y eut de charge
Qu'inventée et rêvée

Poids de rêves d'entraves
Et de douleurs

Léger plus qu'une plume
Est l'homme en sa demeure
Porté par le vent du désert
Sans enluminures et sans khôl

Dans le cristal de l'oeil
Se dissout le sel
Des embruns de saveur

Dans un souffle assis
Repose le coeur des mondes

Écrit par : gmc | 16/03/2007

mohammed je fais parti de tes fans et j'adore ce dessin j'immagine au fusain ,
amitiés lambert

Écrit par : aloredelam | 17/03/2007

Le poids du depart est un expression qui me semble de lourde portee. Est-elle dans les ecritures?

Écrit par : Nathalie K. | 17/03/2007

Entendu ce matin : "les mots sont ce par quoi chacun cherche à donner un sens au chaos" ; c'est beau non ?

J'aime le tableau, le fond et la forme
J'aime le poème, la forme ; mais je ne comprends pas le fond. Si je pouvais avoir un éclair de génie !

Peut-être dans 5 minutes, ou demain, ou bien plus tard.
Am... F..

Écrit par : monique-âne | 18/03/2007

J'aime cet enchainement musical de mot, mais là, je n'arrive pas à saisir le sens profond du texte! J'aime l'abstraction, c'est un poême abstrait pour moi. Donc j'aime.
Amitié Mohamed
Guy

Écrit par : Guy Leroy | 18/03/2007

Une bonne marche pour s'aérer la tête cet après-midi et voilà, ce poème m'apparaît dans toute sa beauté mystique ! Am... F..

Écrit par : monique-âne | 18/03/2007

Le chemin de la douleur et celui de la vie ne font qu'un.
Apprentissage à l'humilité, à la condition d'hommes et de femmes, au libre arbitre défini par les lois de la nature.
Ainsi, la pensée peut devenir légère et libre, elle s'envole corps vivant ou corps altéré, vers la lumière spirituelle qui l'accueille dans l'Amour Universel.
Paix à toi Mohamed.

Écrit par : Claude | 19/03/2007

Bonsoir Mohamed,
Encore un superbe ensemble et une belle poésie !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

Écrit par : christian | 21/03/2007

Toujours très juste, très beau...

Écrit par : ar valafenn | 22/03/2007

une muette aime tellement

ce que

vous


êtes Mohamed

almachaîr, akhiran...

Écrit par : Nina Louve | 26/03/2007

Je revenais pour dire que j'aimais beaucoup ces deux dessins que je viens d'admirer songeuse. Bises de miche

Écrit par : miche | 26/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique