logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/03/2007

Quartier de lune

medium_croisson.JPG
Te souviens-tu de la terre
de l'odeur du blé
ramassé par une jeune fille
au mains sculptées
par le pain

Au visage doré
comme un quartier de lune
qui guette l'aurore
au milieu d'une nuit
d'été

Une jeune fille
au yeux d'émeraude
couleur de la méditerrannée

Au joues dorées
qui font mourir de jalousie
les pommiers
de Damas.


© Mohamed El jerroudi

Commentaires

Bonjour Mohamed,
Un bien joli poème !
Amitiés et bon week-end,
Christian

Écrit par : christian | 02/03/2007

Beau comme la lune qui se lève à travers les nuages de brume...
Doux week-end.
@+

Écrit par : aeraine | 02/03/2007

Bonsoir,
Vous êtes passé sur mon blog et vous l'avez mis en lien (http://tessons1.canalblog.com)
Il y a toutefois une petite erreur. Je ne suis pas Bernard Noël. J'ai simplement mis en ligne quelques photos de peintures de Bernard Noël...
Voilà.
Bien à vous.

Écrit par : A.D | 02/03/2007

Merci pour le rectificatif.

Écrit par : A.D | 02/03/2007

que de beaux souvenirs dorés par cette lune merveilleuse, quelle sensualité issue de ce poème, si bien illustré, c'est une vraie promenade en un lieu magique, Bravo !

Écrit par : Kaoline | 03/03/2007

souvenirs merveilleux, d'une grande sensualité, dorés et sublimés par une lune complice et splendide ; le goût de la vie en quelques mots bien choisis, bien placés, toujours aussi efficace, Mohamed, on aime !

Écrit par : Kaoline | 03/03/2007

le blé, la terre, le pain, j'aime beaucoup tes mots ,
je découvre ton blog et te remercie d'être passé sur le mien.

Écrit par : if6 | 03/03/2007

Beau, riche, étonnant Mohamed !

Si c'est une souffrance de créer, c'en est une de contempler quand tout fait écho. D...

Écrit par : monique-âne | 03/03/2007

Salut,
comme pour Kaoline, ce magnifique poeme évoque chez moi de très nombreux souvenirs tendres et émouvants. Merci de nous faire rêver, Mohamed.
Amitiés, et à bientôt
Guy

Écrit par : Guy Leroy | 03/03/2007

BUSTAN

Le parfum des Damasquines
Hantent toujours les oliveraies
Dans les fragrances pourpres du laurier
Leurs yeux de jaspe créent les délices
Des oasis du désert vert
Leurs peaux de pèche transpirent
L'arôme délicat du venin
Assassines et jalouses
Elles quêtent arrogantes
Soumises au chemin de l'amant
Ne connaissant que la loi du poignard
Et les senteurs de l'absolu

Écrit par : gmc | 03/03/2007

Magnifique !! Ton texte est une peinture avec les mots. Je ne peux pas m'empêcher de te dire encore Magnifique! C'est le style de poésie que j'adore!!
Je t'embrasse.

Écrit par : Agathe BONNET | 04/03/2007

ce poème donne faim de vivre ; la faim, la soif, la vie, toutes ces choses qui t'inspirent au quotidien et dont tu parles si bien, toi, le magicien des mots et des images, Bravo encore, tu vois, je ne m'en lasse pas, comme d'hab'

Écrit par : Kaoline | 04/03/2007

Un bonheur de lire vos mots.
Merci.

Écrit par : Cristina | 04/03/2007

Je passe sur la pointe des pieds la frontière des mots qui n’existe pas …car je me souviens si bien de celle qui fut en ce temps là…Merci…et Belle semaine à toi...

Aslé

Écrit par : Aslé | 04/03/2007

Ce beau poème tombe à pic avec l'eclipse lunaire. Mohamed, As-tu vu la lune rougir derrière la terre comme si c'était une jeune fille qui, timide, se cache pour rougir?
RAFRAFI

Écrit par : RAFRAFI | 05/03/2007

Mon désir d'exigence, de Vie majuscule, de proses fortes est toujours ici rassassié. Une apparente simplicité qui n'est jamais facilité ( la première exigeant souvent plus de rigueur et de travail que le lyrisme et l'hermétisme). Accessible et pourtant laissant dans l'âme une trace ineffaçable, votre poésie m'évoque parfois celle d'Abdellatif Laabi ce qui, dans ma bouche est loin d'être un mince compliment.

Écrit par : Poetic Gladiator | 05/03/2007

très jolie la comparaison de Rafrafi ; Ah, ces poètes, quelle imagination, et quelle tendresse ! J'adore ..........

Écrit par : Kaoline | 05/03/2007

oui, je suis d'accord avec Poetic Gladiator ; la simplicité de ces mots, cette pureté, cette aisance qui donnerait faussement une impression de facilité, n'est pas accessible à toutes les plumes, c'est évident ; idem pour le virtuose qui donne l'impression qu'il n'a jamais travaillé sa partition, et qui joue comme si c'était naturel, comme s'il n'y avait rien à faire ou presque pour atteindre la perfection

Écrit par : Kaoline | 05/03/2007

Non cher RAFRAFI...!Ce texte je l'ai mis sur ma note
sans faire allusion à l'eclips.
C'est une coincidence.

Amitiées

Mohamed

Écrit par : Mohamed El jerroudi | 05/03/2007

Alors ton île est comme la mienne…avec tous ceux que l’on aime…L’île aux poètes est grande ouverte, immensément ouverte, plus grande que l’océan, elle déborde la Terre…elle fait partie de tout l’univers…

Toute mon amitié à toi

Aslé

Écrit par : Aslé | 06/03/2007

Quelle belle musique!
Comme une eau claire qui coule sur un rocher.
Une eau qui désaltère...
Merci

Écrit par : Belle | 06/03/2007

Les mains sculptees par le pain, c'est une image puissante dans un langage denude.

Écrit par : Nathalie K. | 07/03/2007

salut mohammed , c'est toujours aussi beau ! magnifique peinture , oui je pense que venu d'une civilisation de l'écriture et de la calligraphie ce serait génial de voir des peintures calligraphie!

Écrit par : aloredelam | 09/03/2007

Le grain que porte l'épi en sème,
Sous la brise du vent,
Terre,
Au ventre fertile,
L'eau de ta main,
Jaillit sur ton sol aride,
Que la soif étanche.
Sur ce qui craquelle,
Et se ride.

Faim, en mémoire,
De la mer végétale qui se mue,
Sous l'onde musicale,
Des harpes au fils d'or.

Fifre du berger,
Qui enveloppe la Montagne
Jusque là silencieuse.

En silence,
Lève les yeux sur le tapis d'azur,
Parsemé d'étoiles,
Au chant de l'espérance,
De la fille aux yeux émeraudes
Irisés des scintillements
de
la
Méditerranée

Patience,
Le grain germe le renouveau.

Claude Chatron-Colliet © 2007

Écrit par : Claude | 13/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique