logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/10/2006

Dernier sourire

J'attends
depuis l'aube des temps
le retour de mon père

Il m'a appris
comment
m'enivrer de l'odeur
de ma terre natale

Ses chansons se balançaient
au grès du tonnerre

Avant son départ
il m'a offert
le reflet de son visage

pour ne pas perdre
le repère

de mes ancêtres.


© Mohamed El jerroudi

Hommage à mon père: (Photo prise ,2h avant sa mort).C'était un lundi , 03 Septembre 2006, à 22h07.

Commentaires

Bonjour,

La première année d'absence est passée. Le sourire deviendra plus doux, plus calme avec le fil des jours et des nuits. Puis c'est toi qui sera devant, tout devant, phare du beau, du vrai, de l'amour des autres à tous les tiens. Et tu lui ressembleras alors !!!

Écrit par : christian | 16/10/2006

Depuis que mon père est mort,en 1984, je me suis promise de raconter ses derniers instants, qui m'ont révélé sa vie.. Tout est en moi, mais il manque encore quelque chose, peut-etre la distance émotive nécessaire.. Si j'arrive à le faire un jour, je crois que ce sera un peu grace à ton texte..

Écrit par : marthe | 16/10/2006

Mon père est mort en 1982 : il avait 56 ans et moi 34 !

Je n'étais pas auprès de lui.

dominique

Écrit par : dmerlen | 16/10/2006

Cher Mohamed.

Beaucoup d'émotion pour moi en regardant la photo de ton papa. On y voit la souffrance et la tristesse.
Je perçois comme une interrogation dans son regard.

Mais dis-toi cela Mohamed. Il veille sur toi de là où il est. Il est près de Dieu. Il repose en paix et il ne souffre plus.

Prends ton crayon et écris-lui comme s'il était là pour te lire.
Parle-lui, je suis certaine qu'il t'entendra ... Cela te fera beaucoup de bien. Tu libèreras cette souffrance à travers ces lignes ...

Je te comprends. Je partage ta peine. Mais, nous tes amis, sommes là pour te dire ceci :

Tu es loin de nous par la distance, mais, notre coeur est près de toi par cette affection et cette tendresse que nous avons pour toi ...

Reçois ma profonde amitié de France toi mon ami ...


Axelle

Écrit par : Axelle | 16/10/2006

Bonjour, il y a quelques temps , j'ai écrit en mémoire d'une personne , très chère à mon coeur et à mon corps .Je vous en délivre quelques lignes
....
Mon âme est en souffrance,sans espoir de retour
ton absence est pour moi ,un fardeau bien trop lourd..

Je erre dans les rues et vais par les chemins
je voyage dans mes rêves et te donne la main.....

Merci d'être passé sur divia,,

bonne journée , le temps apaise le chagrin
------------------------------------------------------
Merci Marie tu m'as dit"le temps apaise le chagrin"
cette phrase restera gravée dans ma mémoire à jamais.

Je viendrai te lire avec plaisir

Amitiés

Mohamed

Écrit par : Marie | 16/10/2006

consulter les sites

Écrit par : Littérature | 16/10/2006

Bonjour christian

OUI...Tu as raison.Mais je tenais à lui rendre hommage.
Jamais je n'ai pleuré quand il m'a quitté.Je pense qu'au contraire, que je dois m'estimer heureux,de son côté la mort
est un soulagement pour toutes les souffrances qu'il a ondurées; de mon côté, il symbolise pour moi le vrai courage.

J'ai beaucoup aimé ta phrase"Et tu lui ressembleras alors !!!"

Je tiens à te remercier sur ce ragard humain que tu portes sur mon pays.J'ai voulu te répondre, mais j'ai hésité.Je te répondrai c'est promis...

Les personnes comme toi, sont rares à notre époque.

christian....je te salue

Mohamed

Écrit par : Mohamed El jerroudi | 16/10/2006

Bonjour Monsieur le poête ! Je ne suis pas venue jusqu'a ce jour sur votre blog pour écrire , mais j'ai suivi dessins et poêmes , bien souvent ! J'ai eu le bonheur de voir Agathe cet été ,votre amie , la notre aussi , je peux dire qu'elle ne déçoit pas ! Toujours prète à réconforter ceux qui sont dans la peine !
Aujourd'hui l'hommage que je lis sur le départ de votre père , me rappelle la disparition du mien , il n'avait que 50 ans , il y a 45 ans , ! Mais le temps apaise la douleur et c'est sereinement que je pense à lui maintenant !Bon courage , et merci pour vos émouvants poêmes ! Huguette ( blog loubejac !

Écrit par : macary huguette | 17/10/2006

je ne sais pas quoi écrire devant tant de tristesse mais doigts tapent lentement mais je les force à vous envoyer un sourire.
marie france

Écrit par : marie-france | 17/10/2006

Maie-France

Moi aui je ne domine pas bien bien le clavier.
Mais le plus important c'est de communiquuer avec les autre, quitte à faire des fautes .

Écrit par : Mohamed El jerroudi | 17/10/2006

Salut Cousin,

Où sont nos chères disparus? En un lieu sûr et idyllique certainement car personne n'en revient jamais!...

J'ai beaucoup de peine que nos points de repère tellement vivants qu'ont été nos oncles (Abdellah, Mohamed, Omar et ton chère papa) et aussi mon père que j'adorais plus que tout nous larguent ainsi...

La vie continue certes, mais il y a quand même en moi à la fois de l'amertume du vide que nos êtres aimés laissent et une force incommensurable de ce qu'ils nous ont légué.

La foi est cette force unique et suprême qui nous aidera à continuer ce qu'il ont entrepris et ainsi jusqu'à ce qu'on les rejoignent et ce avec beaucoup de sérénité incha'allah.

Je te le répète à nouveau, tu peux être très fière de ce qu'a été ton père.

Bien à toi,

Nounout

Écrit par : BENMOUSSAN Nounout | 22/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique